NOUVELLES
19/04/2016 03:17 EDT | Actualisé 20/04/2017 01:12 EDT

Allemagne: un enfant ne peut forcer son père supposé à un test de paternité

Un enfant en Allemagne ne peut forcer un homme qu'il considère comme son père supposé à un test de paternité, ont décidé mardi les juges de Cour constitutionnelle du pays, selon un communiqué.

Située à Karlsruhe (sud-ouest), la haute juridiction allemande a ainsi rejeté la demande d'une femme âgée de 65 ans qui depuis des années essaie de démontrer qu'un homme, aujourd'hui âgé de 88 ans, est son père biologique.

"Le droit à la connaissance de sa propre ascendance (...) n'est pas absolu et doit être contrebalancé avec d'autres droits fondamentaux contradictoires", a souligné la Cour.

La plaignante, qui avait été déboutée en première instance puis en appel, cherchait à forcer à ce test de paternité l'homme que sa mère avait toujours décrit comme étant son vrai père.

En 1950, l'homme avait enregistré sa naissance auprès des autorités mais n'a jamais reconnu être son père.

Selon le quotidien Süddeutsche Zeitung, sa mère avait ensuite épousé un ancien criminel qui leur avait infligé une vie de violences domestiques, ce dont la plaignante rendait ce père biologique supposé responsable.

Selon la Cour de Karlsruhe, l'imposition d'un test de paternité ne peut se faire que dans le cadre d'une "famille légale" pour vérifier que le père légal est bien le père biologique.

elr/ylf/ros