NOUVELLES
18/04/2016 15:57 EDT | Actualisé 19/04/2017 01:12 EDT

USA: Pearl Jam annule à son tour un concert pour dénoncer une loi anti-transgenre

Le groupe de rock alternatif Pearl Jam a décidé lundi, à l'instar de plusieurs artistes ces dernières semaines, d'annuler un concert prévu en Caroline du Nord pour dénoncer une loi récemment promulguée dans cet Etat et jugée discriminatoire envers les personnes transgenres.

Les rockers, qui devaient jouer mercredi dans la capitale de cet Etat du sud-est des Etats-Unis, Raleigh, ont qualifié cette loi baptisée "HB2" d'"abjecte".

Ce texte, promulgué fin mars par le gouverneur républicain Pat McCrory, impose l'utilisation des toilettes publiques correspondant à l'identité sexuelle à la naissance.

"Les conséquences pratiques sont coûteuses et l'impact négatif sur les droits de l'homme basiques est profond", a justifié le groupe mené par Eddie Vedder, un musicien connu pour ses combats pour le droit à l'avortement ou le respect de l'environnement.

Promulguée le 23 mars, la loi "HB2" a été restreinte le 12 avril sur son application suite à la mobilisation croissante de personnalités et d'entreprises. Le secteur privé est libre de la respecter ou non, mais elle reste valide dans les écoles et les bâtiments administratifs.

Parmi ceux qui se sont mobilisés, le star du rock Bruce Springsteen ou le Cirque du Soleil ont décidé d'annuler des spectacles prévus en Caroline du Nord.

La chanteuse américaine Cyndi Lauper a elle indiqué que son concert du 4 juin à Raleigh serait accompagné d'événements de sensibilisation et qu'elle reverserait tous les bénéfices du spectacle à Equality North Carolina, une organisation militant contre la loi HB2.

sct/faa/bdx