NOUVELLES
18/04/2016 07:34 EDT | Actualisé 19/04/2017 01:12 EDT

Turquie: quatre personnes tuées par des roquettes tirées depuis la Syrie

Quatre Syriens, dont trois enfants, ont été tués par des roquettes tirées depuis la Syrie sur la ville frontalière turque de Kilis, régulièrement prise pour cible, a indiqué lundi le bureau du gouverneur local dans un communiqué.

Six autres personnes, dont cinq Syriens et un Turc, ont été blessées lorsque la salve de quatre roquettes s'est abattue sur Kilis, à la frontière syrienne, a précisé le gouvernorat.

Selon l'agence de presse Dogan, les projectiles ont été tirés depuis une zone en Syrie contrôlée par le groupe Etat islamique (EI) et sont tombés près d'un hôpital et d'une école et sur le toit d'un immeuble.

En représailles à cette salve, l'artillerie turque déployée dans la province de Kilis a bombardé des positions de l'EI dans le nord de la Syrie, conformément à ses règles d'engagement, a ajouté Dogan.

Depuis le début de l'année, Kilis, où le nombre de réfugiés syriens dépasse désormais celui d'habitants turcs, a été la cible de plusieurs tirs de roquettes qui ont tué plusieurs civils.

Les tirs semblent avoir gagné en intensité la semaine dernière et proviennent, selon le gouvernement islamo-conservateur turc, de zones de la Syrie tenues par l'EI.

La semaine dernière, une de ces salves avait déjà fait deux morts et six blessés à Kilis, où des centaines d'habitants ont manifesté pour réclamer plus de sécurité.

Longtemps accusée de complaisance pour les groupes rebelles syriens les plus radicaux, la Turquie a rejoint l'été dernier la coalition antijihadiste dirigée par Washington et multiplié les arrestations dans les milieux jihadistes, après une série d'attentats-suicides attribués à des cellules proches de l'EI sur son sol.

gkg/pjl