NOUVELLES
18/04/2016 10:36 EDT | Actualisé 19/04/2017 01:12 EDT

Sénégal: 3 membres d'une mission officielle arrêtés par la police gambienne (ministère)

Trois membres d'une mission officielle du Sénégal, qui préparaient une étude sur la gestion des ressources naturelles dans une zone proche de la Gambie, ont été arrêtés samedi par la police de ce pays, a annoncé lundi le ministère sénégalais de l'Environnement.

Les membres de la mission, formée d'un agent du ministère, d'un prestataire de service et de leur guide, ont été "arrêtés par les services de police de la Gambie dans l'après-midi du samedi 16 avril, aux alentours du village de Niaming", une zone sénégalaise proche de la Gambie, a affirmé le ministère dans un communiqué.

Ils sont "retenus à la police de Bafing en Gambie. Les responsables du ministère de l'Environnement et du développement durable ont saisi les autorités compétentes qui sont en train de suivre cette affaire malheureuse avec notre voisin de la Gambie", indique le texte.

Les trois personnes ont été arrêtées à l'intérieur du territoire gambien en train de prendre des images de bois coupé et entreposé dans la zone, a affirmé à l'AFP une source de sécurité sénégalaise.

Une étudiante camerounaise, en stage au ministère de l'Environnement, figure parmi les personnes retenues.

L'équipe faisait, selon le ministère, une étude sur les ressources naturelles à Kolda, une des trois régions administratives de Casamance, zone frontalière de la Gambie, dotée d'importantes ressources naturelles, dont de nombreuses forêts.

Les autorités sénégalaises reprochent souvent à la Gambie de contribuer à la dégradation des forêts en Casamance, en y favorisant la coupe de bois par ses ressortissants, avec la complicité de commerçants Chinois et de populations locales des deux pays.

hg-mrb/sst/jl