POLITIQUE
18/04/2016 07:47 EDT

Maurel & Prom, un partenaire de Québec sur Anticosti, citée dans les Panama Papers

AFP

QUÉBEC – L’entreprise française Maurel & Prom, partenaire de Québec et Pétrolia sur Anticosti, est citée dans les «Panama Papers» qui ont mis au jour un vaste stratagème d’évasion fiscale.

Maurel & Prom a investi dans trois entreprises basées aux Bahamas par le biais du cabinet d’avocats Mossack Fonseca, selon les informations du quotidien Le Monde, qui fait partie du Consortium international des journalistes d’investigation, à l’origine de la fuite inédite de documents.

La compagnie pétrolière française reconnaît les faits, mais affirme que les entreprises basées aux Bahamas n’ont jamais servi à faire transiter de l’argent. «Maurel & Prom a acquis certains actifs congolais auprès de sociétés pétrolières anglo-saxonnes en 2002. Cette transaction portait en partie sur le rachat de sociétés préexistantes immatriculées aux Bahamas. Une troisième société a été constituée par la suite avec les mêmes partenaires en dupliquant la forme juridique», écrit l’entreprise dans un communiqué.

Au cabinet de la ministre de l’Économie, Dominique Anglade, on affirme que la nouvelle ne remet pas en cause le partenariat du gouvernement du Québec avec Maurel & Prom. «Il n’y a pas eu d’accusations ou de condamnations quelconques, affirme l’attachée de presse de la ministre, Jolyane Pronovost. Donc, nous devons respecter le contrat.»

L’entente a été signée par le gouvernement péquiste de Pauline Marois, rappelle l’attachée de presse. «À l’époque, le Parti libéral avait soulevé des questions et certaines inquiétudes», ajoute Jolyane Pronovost.

Ce n’est pas la première fois que Maurel & Prom, principalement active en Afrique et en Amérique du Sud, fait les manchettes. En 2006, l’actuel président de son conseil d’administration, Jean-François Hénin, a dû payer une amende d’un million de dollars dans l’affaire Executive Life. Il était accusé d’avoir menti dans le montage financier servant à acheter cette société d’assurances. Jean-François Hénin a aussi été interdit de séjour pendant cinq ans sur le territoire américain.

Maurel Prom détient près de 22% des parts dans la coentreprise pour l’exploration et l’exploitation d’hydrocarbures sur Anticosti.

Par ailleurs, TVA Nouvelles fait état d’un rapport accablant pour Maurel & Prom et une autre pétrolière française, Perenco. Le document intitulé «Le baril ou la vie», publié par plusieurs groupes dont Caritas France, dénonce la pollution causée par les projets de Maurel & Prom dans la forêt amazonienne.

«Dans son étude d’impact environnemental, Maurel & Prom minimise les risques liés à l’utilisation de produits toxiques et prévoit d’épandre des déchets dangereux sur les terres des peuples Awajun ; une méthode de traitement pourtant controversée qui ne permettrait pas d’éliminer certains composants comme les métaux lourds», affirme notamment le rapport.

Les communautés locales ont d’ailleurs rapporté des problèmes dermatologiques, de même qu’une augmentation des cas de diarrhées et de dysenterie.

INOLTRE SU HUFFPOST

Galerie photo L'île d'Anticosti vue par le photographe Marc Lafrance Voyez les images