NOUVELLES
18/04/2016 08:41 EDT | Actualisé 19/04/2017 01:12 EDT

Entente entre les crevettiers du Grand Gaspé et les usines

Les 22 crevettiers du Grand Gaspé et les usines de transformation s'entendent sur le prix de la crevette au débarquement. 

L'entente prévoit un prix de 1,50 $ la livre pour la plus grosse crevette, soit la crevette de catégorie 1. Les pêcheurs recevront 1,20 $ pour la crevette de seconde catégorie et 1 $ pour la petite crevette. L'an passé, ils ont touché en moyenne 1,13 $ la livre de crevettes.

Les crevettiers du Grand Gaspé, qui approvisionnent les usines de Rivière-au-Renard et de L'Anse-au-Griffon, étaient toujours à quai même si la pêche est officiellement ouverte depuis le 1er avril.

Les parties étaient en discussions depuis plusieurs semaines. La semaine dernière, le ministère du Travail avait nommé un conciliateur, Jean Nolin, pour dénouer l'impasse.

Une saison qui démarre après les autres

Cette entente est aussi d'une bonne nouvelle pour les 400 travailleurs des usines de crevette de Marinard, à Rivière-au-Renard, et de Crevette du Nord Atlantique, à L'Anse-au-Grifffon. Plusieurs de ces travailleurs saisonniers étaient sans revenu et sans emploi depuis la fin de leurs prestations d'assurance-emploi.

Les crevettiers du Grand Gaspé sont les seuls pêcheurs de crevette du golfe dont les prix au débarquement sont soumis à un plan conjoint avec les industriels. Ils sont généralement les derniers à démarrer la saison. L'an dernier, l'entente avait été conclue le 10 avril.

En 2015, les pêcheurs du Grand Gaspé ont débarqué à eux seuls 23 millions de livres de crevettes. Le quota de crevettes est de 22 400 tonnes métriques pour 2016 dans l'ensemble du golfe.