NOUVELLES
16/04/2016 14:18 EDT | Actualisé 17/04/2017 01:12 EDT

Rangers et Penguins au même niveau

Les Penguins et les Rangers de New York ont chacun pu compter sur l'une de leurs pièces maîtresses samedi, à Pittsburgh, au cours du deuxième match remporté 4-2 par les « Blue Shirts ».

La série de premier tour entre les rivaux de la Division métropolitaine est désormais égale 1-1.

Evgeni Malkin a effectué un retour dans la formation des Penguins après une absence d'un peu moins de six semaines. Henrik Lundqvist, touché à l'oeil droit par la lame du bâton de son coéquipier Marc Staal mercredi, a quant à lui pris possession du fort new-yorkais.

Lundqvist n'a pas du tout paru embêté par sa blessure. Le gardien suédois a repoussé 10 tirs en première période, dont une dangereuse frappe de Kristopher Letang. Il a bouclé la rencontre avec 29 arrêts.

Malkin, de son côté, a été plus discret. Le patineur russe n'a pas décoché un seul tir sur Lundqvist, mais a enregistré une aide. Son temps de jeu s'est élevé à 18 min 47 s.

Les Penguins brisent la glace

Lundqvist a flanché pour la première fois au début du deuxième vingt pendant que les siens étaient à court d'un homme. Le vétéran de 34 ans n'a rien à se reprocher sur la magnifique pièce de jeu amorcée par Nick Bonino.

L'attaquant a remis la rondelle à Trevor Daley, qui l'a immédiatement refilé à Phil Kessel, seul dans l'enclave. L'ancien membre des Maple Leafs de Toronto ne pouvait pas rater pareille occasion de propulser les visiteurs aux commandes.

La présence d'esprit de Daley d'appuyer l'attaque a fait la différence sur cette séquence.

Revirement de situation

Trois réussites des Rangers dans un intervalle de 4 min 14 s durant la seconde moitié de la période médiane ont fait basculer la rencontre.

Les « Blue Shirts » ont d'abord joué de chance pour niveler le score 1-1. La tentative de passe de J.T. Miller a dévié sur Olli Maatta pour ralentir, puis aboutir sur le bâton de Keith Yandle. Le défenseur, posté près du cercle des mises en jeu, a envoyé le disque sous le bras de Jeff Zatkoff.

Les New-Yorkais ont de nouveau frappé 18 secondes plus tard. Une rondelle bondissante en zone centrale a trompé Maatta - encore lui -, au plus grand plaisir de Derick Brassard, auteur d'une passe sur le premier filet, qui a touché la cible en échappée.

Mats Zuccarello a complété le trio de buts en moins de cinq minutes pour donner une avance de 3-1 à la troupe d'Alain Vigneault. Miller a d'ailleurs amassé une mention d'assistance sur chacune des réussites au deuxième vingt.

La débandade pennsylvanienne s'est poursuivie dans les premiers instants du dernier tiers. Chris Kreider, avec l'aide de Brassard, a donné trois longueurs d'avance aux Rangers lorsqu'il a bloqué la sortie de territoire de Daley et décoché un tir à la gauche de Zatkoff.

Le portier des Penguins, fumant lors de la confrontation initiale avec 35 arrêts dans un gain de 5-2, n'a pas affiché la même étoffe devant sa cage. La lenteur de ses déplacements a d'ailleurs offert deux buts sur un plateau d'argent aux New-Yorkais.

Zatkoff a terminé le duel avec un taux d'efficacité de ,857 (24 arrêts sur 28 tirs).

Kessel a donné un peu d'espoir aux partisans quand il a rétréci le gouffre à 4-2 grâce à son second but de l'après-midi en supériorité numérique. La remontée s'est toutefois arrêtée sur cette marque.