NOUVELLES
16/04/2016 09:44 EDT | Actualisé 17/04/2017 01:12 EDT

L'ONU veut sanctionner les casques bleus tanzaniens impliqués dans des agressions

KINSHASA, Congo — Le Représentant spécial du Secrétaire général des Nations unies en RDC s'est engagé à agir contre les casques bleus tanzaniens accusés d'agressions sexuelles au Congo.

Maman Sidijou a dit que des sanctions pourraient être imposées après les enquêtes que mènent conjointement l'ONU et le gouvernement de la Tanzanie.

Il a affirmé que 18 cas de viol impliquant 16 Tanzaniens, un Sud-Africain et un Malawite avaient été dénoncés. Il a ajouté qu'onze des cas rapportés impliquaient des soldats faisant partie du contignent tanzanien précédent. Les cinq autres sont des éléments de l'actuel contingent déployé à Mavivi.

La semaine dernière, l'ONU avait annoncé que six des 11 Congolaises prétendument mises enceintes par les casques bleus étaient d'âge mineure. Sept d'entre elles ont accouché.

M. Sidikou a promis que les victimes recevraient de l'aide de l'ONU.