NOUVELLES
16/04/2016 12:23 EDT | Actualisé 17/04/2017 01:12 EDT

France - 34e journée: Paris se console, Saint-Etienne enchaîne

Le Paris SG, encore amer après son échec européen, s'est vengé sur Caen (6-0) grâce notamment à un doublé de Zlatan Ibrahimovic, samedi lors d'une 34e journée du Championnat de France également marquée par le succès (1-0) à Bastia de Saint-Etienne qui lui permet de s'approcher d'une place européenne.

. Paris soigne son moral

En foot, la psychothérapie passe par la victoire et les buts. A ce titre, on peut dire que le patient PSG a fait ce qu'il fallait pour entamer sa convalescence du bon pied, quatre jours après sa grosse désillusion vécue à Manchester City (défaite 1-0) en Ligue des champions, où il a buté pour la quatrième saison d'affilée en quarts de finale.

Pour cela, le PSG a pu compter sur Ibrahimovic, auteur d'un doublé (12e, 56e) et passeur décisif pour Blaise Matuidi (45e+1). Edinson Cavani (49e), Angel Di Maria (52e) et Maxwell (76e) ont contribué à alourdir le score.

"Cette victoire n'effacera rien. Mais c'était un chemin important et une étape à passer pour bien terminer la saison", a dit Laurent Blanc, conscient de l'importance de ne pas galvauder les deux rendez-vous de la semaine prochaine, d'abord la demi-finale de Coupe de France mardi à Lorient, et ensuite la défense de la Coupe de la Ligue, en finale contre Lille, samedi prochain au Stade de France.

. 'Ibra' soigne ses stats

Mardi, lors de la défaite à Manchester City (1-0), Ibrahimovic avait une fois de plus confirmé toutes ses difficultés à être décisif dans un match-couperet de Ligue des champions. Et samedi, contre Caen, il a repris, presque comme si de rien n'était, ses bonnes habitudes en marchant sur une défense française.

Le géant suédois a inscrit un doublé, un tir à l'entrée de la surface (12e) et une reprise à ras de terre d'un centre de Layvin Kurzawa (56e) pour porter son total à 32 buts en championnat cette saison. Un record personnel pour lui qui en avait inscrit 30 en 2012-2013. Il lui reste quatre journées pour dépasser l'Argentin Carlos Bianchi et ses 37 réalisations (1977-1978).

. Saint-Etienne croit à l'Europe

Ils ont mis du temps, mais les Stéphanois se sont imposés à Bastia (1-0). Un quatrième succès de rang qui leur permet de rester dans la lutte pour une place européenne, la quatrième en l'occurrence, qualificative pour l'Europa League. Les voilà cinquièmes mais à égalité de points avec Nice (4e), qui avait rapporté un point de Lyon la veille (1-1). Rennes peut s'inviter dans cette bataille s'il bat Guingamp dimanche.

Lille part peut-être de trop loin après son début de saison calamiteux, mais le momentum est de son côté et particulièrement celui de Sofiane Boufal, auteur d'un triplé, dont une somptueuse reprise de volée, qui a permis au Losc de s'imposer sur le terrain du Gazélec Ajaccio (4-2). Sixième victoire d'affilée pour des Nordistes, sixièmes, à trois longueurs du podium et de Monaco (3e) qui tentera de récupérer la deuxième place contre Marseille (14e) dimanche.

. Toulouse, la colère de Dupraz

A trois minutes près, Toulouse a cru faire la bonne opération parmi les mal-classés, alors qu'il menait à Lorient. Mais Touré a égalisé après un coup franc mal renvoyé (1-1) dans le temps additionnel. Coup franc qui a provoqué la colère noire de l'entraîneur toulousain Pascal Dupraz estimant qu'il n'y avait pas faute.

Même non couronné d'une nouvelle victoire, l'effet "Dieupraz" se poursuit pour Toulouse, qui a profité des défaites du Gazélec (4-2 contre Lille) et de Reims (2-1) sur la pelouse de la lanterne rouge, Troyes.

Toulouse, encore porté par Wissam Ben Yedder, buteur pour la 15e fois de la saison, reste 19e à un point des Ajacciens (18e) et trois des Rémois (17e). Le miracle reste possible.

nip/es