NOUVELLES
16/04/2016 03:54 EDT | Actualisé 17/04/2017 01:12 EDT

Espagne - FC Barcelone - Luis Enrique: "Etre plus forts que jamais"

L'entraîneur du FC Barcelone Luis Enrique, confronté à une crise de résultats, a appelé samedi ses joueurs à "être plus forts que jamais" dimanche contre Valence et s'est dit "optimiste" sur les chances de titre en Championnat d'Espagne à l'approche d'une semaine décisive.

"Nous n'avons d'yeux que pour Valence, parce que c'est l'objectif le plus proche, mais en une semaine, nous allons jouer trois matches de Liga, la moitié du total restant", a souligné le technicien blaugrana en conférence de presse.

"C'est dire si nous devons être attentifs, concentrés", a-t-il poursuivi. "Quand on entre dans une situation comme celle que nous vivons, nous allons devoir réaliser un effort monstre, nous allons devoir être plus forts que jamais, solidaires et unis dans toutes les situations du jeu."

Eliminé mercredi par l'Atletico Madrid en quart de finale de Ligue des champions (2-1, 0-2), le Barça a perdu toute chance de reproduire son triplé Championnat-Coupe-C1 de 2015. Et le club catalan doit rapidement se remobiliser en Liga après avoir enchaîné trois journées sans victoire et laissé revenir dans la course ses poursuivants.

Avant la 33e journée ce week-end, Barcelone (1er, 76 pts) comptait trois longueurs d'avance sur l'Atletico Madrid (73 pts) et quatre sur le Real Madrid (72 pts). Après Valence dimanche soir au Camp Nou (18h30 GMT), le Barça affrontera le Deportivo La Corogne mercredi puis le Sporting Gijon le week-end prochain.

"Moi, je reste optimiste même si la situation ne nous plaît pas. Je continue à penser que nous pouvons être champions en Liga. Evidemment que ce sera difficile pour nous mais nous n'avons jamais considéré que ce serait une simple promenade", a lancé Luis Enrique.

Contre Valence au Camp Nou, le Barça va avoir besoin d'"une très bonne prestation, en commettant peu d'erreurs", a-t-il conclu. "Ce n'est pas notre meilleur moment de la saison mais cela en fait partie et il faut l'accepter."

jed/chc