NOUVELLES
16/04/2016 10:30 EDT | Actualisé 17/04/2017 01:12 EDT

Cuba : Raul Castro ironise sur le bipartisme américain

Le président cubain Raul Castro a une nouvelle fois défendu samedi le système de parti unique dans son pays, osant une comparaison avec le bipartisme en vigueur aux Etats-Unis, qu'il juge très similaire au modèle cubain.

"Si un jour ils parviennent à nous fragmenter, ce sera le début de la fin", a prédit le président cubain dans un long discours à l'ouverture du Congrès du Parti communiste de Cuba (PCC), avant de rapporter une récente conversation avec un responsable américain portant sur le parti unique cubain.

"Au sujet des droits politiques, ils me disaient : il n'y a qu'un parti à Cuba. Et moi j'ai répondu : +Et alors ? Comme vous !+", a raconté M. Castro, déclenchant les rires du millier de délégués du PCC.

Il poursuit en expliquant que son interlocuteur lui avait alors répondu : "non, nous en avons deux (...) démocrate et républicain".

"C'est exact. C'est comme si à Cuba on avait deux partis et que Fidel dirige l'un et moi l'autre", a poursuivi le président cubain, provoquant de nouveaux éclats de rire.

"Je suis sûr que Fidel va dire : +Je veux diriger le parti communiste+. Et moi je dirais, bon, je dirigerai l'autre, peu importe son nom", a conclu dans la même veine Raul Castro, qui a succédé à son frère Fidel à partir de 2006 et qui, aujourd'hui âgé de 84 ans, quittera le pouvoir en 2018.

Au sujet du rapprochement engagé fin 2014 avec les Etats-Unis, qui a débouché sur une visite historique du président Barack Obama le mois dernier, Raul Castro a salué des "résultats concrets" en dépit du maintien de l'embargo contre Cuba, dont la levée dépend du Congrès américain.

A ce titre, il a de nouveau jugé la séries de mesures d'assouplissement de ces restrictions "positives, mais pas suffisantes".

Le PCC sera réuni en congrès pendant quatre jours pour définir la ligne politique à suivre ces cinq prochaines années.

cb-ag/bds