DIVERTISSEMENT
16/04/2016 08:23 EDT | Actualisé 16/04/2016 10:49 EDT

Ariane Moffatt, Laurent Paquin et Normand D'Amour: les voix du Livre de la jungle

Disney s’est offert les services de trois vedettes afin d’interpréter les voix québécoises des personnages du Livre de la jungle, en salle depuis vendredi. Ariane Moffatt dans la peau du python Ka, Laurent Paquin en ours Baloo et Normand D’Amour dans les traits du singe King Louie, ils semblent s’être tous bien éclatés. En entrevue pour Le Huffington Post Québec, nos trois bêtes à écailles et à poils reviennent sur leur participation vocale.

En matière de doublage, Ariane Moffatt en est à sa deuxième expérience officielle. Avant de devenir le célèbre serpent hypnotique sur le point d’endormir le héros Mowgli, l’artiste avait déjà utilisé ses talents dans une émission jeunesse.

«Mon baptême, je l’ai fait avec la série Le rock des blocs diffusé sur Télé-Québec. C’était un super défi et cela m’a permis de découvrir tout un métier. Le fait que je travaille déjà beaucoup avec ma voix, j’ai eu l’impression que mon personnage dans Le livre de la jungle ne m’était pas totalement étranger», a-t-elle raconté lors d’une journée presse organisée à Montréal par le studio américain.

Pour Laurent Paquin, incarner Baloo s’est avéré une aventure rafraichissante «J’avais déjà prêté ma voix dans des petits rôles comme le castor dans les publicités de Bell, alors comme Ariane, j’étais familier avec le concept. Il reste que Baloo est un ours assez fascinant à jouer. Que l’on soit petit ou grand, il demeure un animal qui marque beaucoup les esprits avec son côté cabotin, attachant et drôle.»

Un autre personnage inoubliable, le mélomane orang-outan prénommé King Louie, le roi des primates, campé par un Normand D’Amour visiblement ravi par le rôle coloré. «La diction a été la plus grande difficulté que j’ai rencontrée. Avec ma gueule et mes dents, cela devient parfois difficile de sortir des sons clairs. À force de travail et grâce à un accompagnement soutenu en studio, je crois que je m’en suis bien tiré.»

Un classique signé Disney

Même si la scène d’Ariane Moffat n’est pas très longue dans cette grosse production réalisée par Jon Favreau, la chanteuse s’est dite néanmoins très fière de son travail. «C’est un moment important dans le film, puisque la rencontre entre Ka et Mowgli est cruciale dans le récit. Et puis savoir que c’est l’actrice Scarlett Johansson qui interprète mon personnage dans la version anglaise était plutôt impressionnant, n’est-ce pas?»

D’ailleurs, la pression de se retrouver au coeur d’une nouvelle adaptation d’un classique de chez Disney a donné de la confiance aux trois interprètes. «On voit nos visages et nos noms imprimés sur les affiches du film, alors oui, c’est intimidant. Mais c’est aussi grâce à la nervosité qu’on peut se dépasser», a lancé Normand D’Amour.

«Il reste qu’une œuvre signée par Disney est toujours un gage de qualité, a ajouté Moffatt. Je me souviens encore la première fois que j’ai vu Bambi, une œuvre inoubliable qui n’a pas pris une ride encore aujourd’hui.»

Le livre de la jungle raconte les péripéties de Mowgli, un jeune garçon élevé en pleine nature par une meute de loups. Depuis que le terrible tigre Bagheerah veut la peau du «petit d’homme», celui-ci doit quitter les lieux au plus vite pour retourner chez ses semblables. En route, il fait la connaissance de plusieurs animaux de la jungle dont le serpent Ka, l’ours Baloo et le singe King Louie.

Le livre de la jungle (The Jungle Book) – Walt Disney Pictures – Aventures – 105 minutes – Sortie en salles le 15 avril 2016 –États-Unis.