DIVERTISSEMENT
15/04/2016 03:57 EDT

Les films à l'affiche dès le 15 avril 2016 (PHOTOS)

Brand New Images via Getty Images
Friends at the cinema wearing 3D glasses

Sortie au cinéma prévue? Découvrez les films à l'affiche cette semaine!

Le Huffington Post Québec et Mediafilm.ca vous présentent les films qui prennent l'affiche cette semaine au Québec:

Galerie photo Films de la semaine Voyez les images

Avant les rues

Canada. 2016. 97 min.

Drame de Chloé Leriche avec Rykko Bellemare, Kwena Bellemare Boivin, Jacques Newashish, Janice Ottawa, Martin Dubreuil, Normand Daoust.

Réserve de Manawan, Québec. Shawnouk, jeune autochtone désoeuvré, se laisse convaincre par un voyou blanc venu de Joliette de l'aider à cambrioler des résidences secondaires de la région. En pleine exécution de leur plan, les deux hommes sont pris en flagrant délit par un propriétaire. Dans la bagarre qui s'ensuit, Shawnouk, qui tentait d'arracher à son complice son pistolet chargé, provoque sa mort. Errant durant quelques jours, il est bientôt repéré par le petit ami de sa mère, policier sur la réserve, qui a récupéré son portefeuille sur les lieux du crime afin de le protéger. Mais la conscience meurtrie du jeune homme le pousse à se replier sur lui-même, éventuellement à attenter à ses jours. Désespéré, il accepte de se rendre sur une île isolée afin de se soumettre à un acte de purification qui va l'amener à reprendre le contrôle sur sa vie, sur son histoire.

Évitant le piège anthropologique, refoulant les réflexes du cinéma social, Chloé Leriche brosse un portrait impressionniste d'une nation en marge de la nôtre. D'abord grand-angle, le film admirablement photographié met un certain temps à attraper le fil de son intrigue, puis à encadrer la silhouette et le visage de son héros perdu, très bien campé par Rykko Bellemare.

Barbershop - The Next Cut

États-Unis. 2016. 112 min.

Comédie de Malcolm D. Lee avec Ice Cube, Common, Nicki Minaj, Cedric The Entertainer, Michael Rayney Jr., Regina Hall, Margot Bingham, Eve, Lamorne Morris.

En douze ans, les choses ont bien changé dans le salon de Calvin. Maintenant, la clientèle est unisexe, le barbier s'étant associé avec la coiffeuse Angie, qui a transformé la moitié de l'établissement en salon pour dames. Mais surtout, leur cher quartier du sud de Chicago est aux prises avec un problème de violence endémique. Au point où les employés décrètent un cessez-le-feu de 48 heures entre les gangs criminels rivaux, période durant laquelle les coupes de cheveux seront gratuites pour tout le monde. Pendant ce temps, Calvin, qui craint pour l'avenir de son adolescent Jalen, visiblement attiré par la culture des gangs de rue, négocie secrètement le déménagement du commerce dans le nord de la ville.

Ce troisième épisode tardif d'une franchise à succès repose sur une réalisation fonctionnelle et un scénario moralisateur, peu subtil et surtout, archibavard. Toutefois, plusieurs répliques sur la réalité des Afro-Américains, la politique et les relations hommes-femmes font mouche, grâce à l'abattage des attachants interprètes.

Criminal

États-Unis. 2015. 113 min.

Drame policier de Ariel Vromen avec Kevin Costner, Gary Oldman, Ryan Reynolds, Tommy Lee Jones, Gal Gadot, Alice Eve.

Bill Pope, agent de la CIA basé à Londres, s'apprête à livrer une rançon colossale à un pirate informatique nommé Le Hollandais, en échange d'un code qui menace la sécurité mondiale. En chemin, l'espion est capturé, torturé et laissé pour mort par les membres d'un groupe d'anarchistes espagnols résolus à intercepter les deux paquets. Or, Pope avait eu le temps de cacher le sac contenant la rançon. Et lui seul savait comment repérer le Hollandais, détenteur de la précieuse clé usb. Afin de retrouver l'un et l'autre, la CIA maintient Pope en vie artificiellement et force un médecin chercheur à téléverser sa mémoire dans le cerveau de Jericho Stewart, détenu psychopathe et unique receveur compatible. Outre la mémoire, Jericho hérite également des facultés de l'agent secret, lesquelles lui permettent de s'évader à la première occasion. Traqué par la CIA et par les Espagnols, Jericho se réfugie chez l'épouse et la fille endeuillées de Pope, auprès de qui il se découvre une conscience.

Le savoir-faire du réalisateur de THE ICEMAN ne peut suffire à sauver CRIMINAL du piège de la peinture à numéros. En effet, on admire la mise en scène souple, la caméra agile, la direction artistique de classe supérieure. Mais on déplore le scénario cousu de fil blanc, dont le déficit de crédibilité dépasse la dose normalement admise pour ce genre d'exercice.

The Dark Horse

Nouvelle-Zélande. 2014. 124 min.

Drame de James Napier Robertson avec Cliff Curtis, James Rolleston, Andrew Grainger, Kirk Torrance, Miriama McDowell, Barry Te HIra, James Napier Robertson.

Genesis Potini, ex-prodige des échecs souffrant de troubles bipolaires, est remis à la garde de son frère Ariki, un dangereux chef de gang dont le mode de vie n'augure rien de bon pour l'avenir de son fils Mana. Suivant les conseils de ses docteurs, qui l'incitent à se concentrer sur quelque chose de positif, Genesis entreprend d'enseigner les échecs à un groupe de jeunes délinquants, maoris comme lui, espérant en faire rapidement des joueurs capables de participer à un tournoi national à Auckland. Mais quand Mana, sur le point d'être initié dans le gang de son père, s'intéresse à son tour aux échecs, il provoque sans le vouloir une confrontation entre ce dernier et son oncle.

Inspiré d'une histoire vraie, ce drame sportif et psychologique déjoue habilement les clichés du genre en s'appuyant sur un scénario riche et complexe. Remarquablement interprété par Cliff Curtis, ce film discret mais musclé fascine - malgré quelques longueurs - par son portrait d'un homme unique, devenu source d'inspiration pour la jeunesse maorie.

Le Livre de la jungle

États-Unis. 2016. 105 min.

Aventures de Jon Favreau avec Neel Sethi.

La panthère Bagheerah trouve un petit humain, encore nourrisson, et le confie à une meute de loups, qui l'élèvent comme un des leurs. À dix ans, Mowgli vit heureux parmi les animaux. Mais Shere Khan, un tigre sanguinaire vouant une haine farouche aux humains, ordonne qu'on lui livre l'enfant. Pour garantir sa survie, Bagheerah l'envoie vivre au village des hommes. À regret, Mowgli quitte les siens, pour un long périple dans la jungle. À l'affût des attaques de Shere Khan, il croise Kaa, un serpent géant qui lui raconte le secret de ses origines. Hypnotisé par son regard, le garçon se laisse étouffer par le reptile. Il est sauvé in extremis par l'ours Baloo, qui met Kaa en échec. Pour son salaire, le jovial mammifère exige du petit grimpeur qu'il l'aide à amasser le miel nécessaire à son hibernation. Après s'être exécuté, Mowgli est capturé par des singes, qui le conduisent à King Louie, un immense orang-outan auquel il ne manque que la maîtrise du feu - l'apanage des hommes -, pour régner sur la jungle.

Cette adaptation plutôt sombre des célèbres récits de Rudyard Kipling profite du jeu spontané du petit Neel Sethi et d'une réalisation spectaculaire, aux décors luxuriants recréés numériquement dans un studio de Los Angeles. On déplore toutefois des ruptures de ton malencontreuses, lors de deux numéros chantés repris intégralement du dessin animé de 1967.

Made in France

France. 2015. 90 min.

Thriller de Nicolas Boukhrief avec Malik Zidi, Dimitri Storoge, François Civil, Nassim Si Ahmed, Nailia Harzoune.

Afin de préparer un dossier sur la radicalisation des jeunes musulmans, le journaliste Sam infiltre une mosquée clandestine parisienne. Mettant à profit sa connaissance de l'arabe et du Coran, il gagne la confiance d'un petit groupe d'exaltés qui, sous l'impulsion de son leader Hassan, se mue subitement en cellule terroriste associée à Al-Qaïda. Lorsqu'une transaction chez un trafiquant d'armes vire à la fusillade, Sam rapporte l'événement aux policiers et annonce qu'il abandonne son enquête, devenue trop dangereuse. Cependant, les inspecteurs lui font comprendre qu'il est désormais complice de fait d'un triple assassinat, et qu'il n'a pas le choix de poursuivre son travail, en tant qu'informateur. Alors que la tension et la suspicion grimpent au sein des moudjahidines, le journaliste tente de se rapprocher d'Hassan, afin de lui soutirer des renseignements au sujet de ses supérieurs.

Orchestrant finement la progression de la tension dramatique, Nicolas Boukhrief signe un thriller anxiogène dans lequel il aborde avec réalisme et intelligence la genèse du terrorisme en sol occidental. Admirablement campés, les personnages auraient toutefois gagné en profondeur si davantage de scènes avaient évoqué leur passé.

Man Vs.

Canada. 2015. 84 min.

Thriller de Adam Massey avec Chris Diamantopoulos, Chloe Bradt, Michael Cram, Kelly Fanson, Alex Karzis, Drew Nelson.

Forcé de passer cinq jours seul en forêt et de filmer l'expérience, l'animateur d'une émission de téléréalité en vient à devoir lutter pour sa survie.

Miles Ahead

États-Unis. 2015. 101 min.

Drame biographique de Don Cheadle avec Don Cheadle, Ewan McGregor, Emayatzy Corinealdi, Lakeith Lee Stanfield, Michael Stuhlbarg, Christina Karis.

En 1979, la légende du jazz Miles Davis est en pleine remise en question. Enfermé dans son appartement new-yorkais depuis quatre ans, dépendant à l'alcool et aux drogues, supportant mal la douleur que lui cause sa hanche malade, le trompettiste a pourtant réussi à enregistrer de nouveaux morceaux, qui lui permettraient de faire son grand retour. Sa maison de disque, Columbia, le désire en tout cas ardemment. Mais alors que Dave Braden, journaliste de Rolling Stone, s'incruste chez le musicien pour documenter ce retour, la bande enregistrée est volée par un producteur véreux et son protégé, un jeune trompettiste. Tandis qu'il poursuit ces derniers à travers la ville en compagnie de Dave, Miles se remémore sa relation mouvementée avec son ex-épouse, la danseuse Frances Taylor.

Pour sa première réalisation, Don Cheadle rend hommage à son idole, au fil d'un récit adoptant la forme d'une improvisation de jazz. Hélas, l'intrigue est confuse, le montage épileptique épuise, la réalisation multiplie les effets de style racoleurs, et Cheadle incarne Davis sans les nuances souhaitées. Mais la musique de ce dernier est bien mise en valeur.

Mon Roi

France. 2015. 125 min.

Drame sentimental de Maïwenn avec Emmanuelle Bercot, Vincent Cassel, Louis Garrel, Isild Le Besco, Patrick Raynal, Paul Hamy.

Marie-Antoinette Jezequel, que tous connaissent sous le nom de Tony, est avocate. Un soir, dans une boîte avec son frère Solal et sa fiancée, elle reconnaît un homme qu'elle avait croisé dans ses folles soirées d'étudiante. S'il ne se souvient pas d'elle, il n'est pas insensible à son charme. Il s'appelle Georgio Milevski et est propriétaire d'un restaurant. Rapidement, Tony et Georgio entament une histoire d'amour qui les mènera jusqu'au mariage. Mais une fois tombée enceinte, la jeune femme réalise que leur histoire n'a rien d'un conte de fées. Georgio, qui a des dettes, ne parvient pas à couper les ponts avec son ex-petite amie et ne cesse de souffler le chaud et le froid. La naissance de leur fils Simbad n'arrange rien. Les crises se multiplient, jusqu'au divorce. Quelques années plus tard, Tony a un grave accident de ski, qui l'oblige à passer plusieurs semaines dans un centre de rééducation. L'avocate en vient alors à réaliser qu'elle n'a pas encore fait la paix avec son passé.

Extrêmement répétitif, ce nouveau film de Maïwenn (POLISSE) colle bout à bout des scènes de spectacles émotifs frisant l'hystérie. Réalisé de façon dynamique mais conventionnelle, l'ensemble manque de profondeur et de finesse. Enfin, les interprètes déploient beaucoup d'énergie pour défendre des personnages horripilants.

REgression

États-Unis. 2015. 106 min.

Thriller de Alejandro Amenabar avec Ethan Hawke, Emma Watson, Aaron Ashmore, Devon Bostick, David Thewlis, Dale Dickey.

Minnesota, années 1990. Un inspecteur de police fait appel à un éminent psychologue afin qu'il fasse débloquer la mémoire d'un homme qui s'accuse d'avoir violé sa fille, mais ne conserve aucun souvenir de cette agression.

Sleeping Giant

Canada. 2015. 90 min.

Drame de Andrew Cividino avec Jackson Martin, Erika Brodzky, Nick Serino, Katelyn McKerracher, Reece Moffett, David Disher.

Adam s'ennuie au chalet lacustre loué par ses parents surprotecteurs. Pour se soustraire à leur regard, il se lie d'amitié avec Nate et Riley, graines de voyous en vacances chez leur grand-mère. Nous sommes au plein coeur de l'été et les attraits qui s'offrent aux trois adolescents sont peu nombreux. Il y a bien sûr la roulotte de William, un vendeur de drogues douces à qui l'acerbe et verbomoteur Nate aime rendre visite. Il y a aussi l'arrivée de Taylor, une adolescente qu'Adam affectionne depuis longtemps et qui, sans le vouloir, va diviser les garçons. Et puis se dresse devant eux, comme une invitation, une haute falaise abrupte, de laquelle William a autrefois sauté.

Entre la cruauté de l'enfance et l'hypocrisie du monde adulte, le Canadien Andrew Cividino dresse un parallèle saisissant dans SLEEPING GIANT, une oeuvre originale et toute en nuances, tournée aux abords du parc national ontarien du même nom. Un petit miracle d'intelligence et de puissance contenue, fortifié par des jeunes interprètes criants de vérité.