NOUVELLES
13/04/2016 04:00 EDT | Actualisé 14/04/2017 01:12 EDT

Philippines: le nombre de bases ouvertes aux Américains va augmenter

Le nombre de bases militaires philippines ouvertes aux forces américaines est appelé à augmenter dans l'avenir, a indiqué jeudi le secrétaire américain à la Défense Ashton Carter, en route pour l'archipel.

Les Etats-Unis viennent de signer un accord avec les Philippines leur donnant accès à cinq bases militaires locales, permettant ainsi le retour de leurs forces armées dans l'archipel sur fond de tension croissante avec Pékin sur la question de la mer de Chine méridionale.

Les Etats-Unis n'avaient plus de bases dans l'archipel depuis le début des années 1990 et leur départ de leurs grands sites historiques comme Subic Bay.

Mais les tensions avec Pékin ont conduit Manille à demander un accroissement de son soutien à Washington.

"C'est un début, l'accord prévoit plus de bases dans le futur" et "il y en aura plus", a déclaré M. Carter à des journalistes, dans l'avion le conduisant aux Philippines où il sera en visite jusqu'à la fin de la semaine.

Lors de ce voyage, M. Carter se rendra dans l'une des cinq bases ouvertes à l'armée américaine, la base aérienne Antonio Bautista, sur l'île de Palawan. Celle-ci est située au bord de la mer de Chine méridionale et en face des Spratleys, où se trouvent des îles et ilôts enjeux de conflits territoriaux avec la Chine.

Palawan "est une zone stratégique importante pour les Philippines", a souligné M. Carter pour expliquer pourquoi il avait choisi de se rendre à cet endroit.

La Chine revendique la quasi-totalité de la mer de Chine méridionale, une zone stratégique pour le commerce mondial.

Elle a dernièrement signifié vouloir passer en force pour asseoir sa souveraineté dans la zone. Elle a construit des pistes d'atterrissages et des ports sur des îles ou îlôts artificiellement agrandis dans l'archipel des Spratleys, et basé des missiles et radars dans les îles Paracels, dans le nord de la zone.

L'ouverture des bases philippines aux forces américaines, pour des déploiements "par rotation", s'inscrit dans le cadre d'un accord de coopération militaire élargi signé en 2014 par les deux pays, et récemment validé par la cour suprême philippine.

Les Philippines et les Etats-Unis sont en train d'achever un exercice militaire baptisé "Balikatan" ("épaule contre épaule"), qui a associé plus de 4.400 militaires américains, 3.000 militaires philippins et 80 Australiens, selon le Pentagone.

M. Carter effectue une tournée en Asie et au Moyen-Orient qui l'a déjà conduit en Inde et il se rendra ensuite dans les Emirats arabes unis et en Arabie saoudite.

lby/pt