NOUVELLES
13/04/2016 06:29 EDT | Actualisé 14/04/2017 01:12 EDT

Pays-Bas : l'assassin d'une ancienne ministre condamné à l'internement

L'assassin de l'ancienne ministre néerlandaise de la Santé Els Borst, tuée de plusieurs coups de couteau en février 2014, a été condamné mercredi à l'internement psychiatrique, a indiqué le tribunal de Rotterdam.

Les juges ont décidé que Bart van U. "souffre d'une grave maladie psychiatrique et est donc extrêmement dangereux", a indiqué le tribunal dans un communiqué.

L'homme, dont le nom de famille n'a pas été dévoilé par la justice néerlandaise, devra probablement suivre un traitement "sur du très long terme, pendant des années", a ajouté le tribunal.

Bart van U., qui avait également tué sa soeur à coups de couteau quelques mois auparavant, avait reconnu les faits mais était sous le coup "d'une soudaine saute d'humeur". "Il s'agit ici de meurtres et non d'assassinats", ont décidé les juges.

En suivant l'avis des experts, les juges ont conclu que Bart van U., issu d'un milieu chrétien traditionaliste, vivait "dans un monde parallèle, à cause de sa maladie".

Lors d'une audience à huis clos en février dernier, en amont de son procès devant le tribunal de Rotterdam, le tueur avait affirmé que le meurtre de Mme Borst était "une mission divine".

Membre du parti progressiste D66, Els Borst a été ministre de la Santé et vice-Premier ministre des Pays-Bas de 1994 à 2002. C'est sous son égide que les Pays-Bas sont devenus le premier pays au monde à légaliser l'euthanasie.

Elle avait été retrouvée morte dans son garage, tuée de plusieurs coups de couteau, en février 2014 à l'âge de 81 ans.

"La mort de Madame Borst, ministre d'Etat, a gravement choqué les Pays-Bas et la Justice", a ajouté le tribunal. "Pendant sa vie, elle s'était justement battue pour une fin de vie digne et Bart van U. le lui a enlevée".

Els Borst était médecin de formation et réputée pour ses positions progressistes et libérales sur de nombreux sujets liés aux soins de santé.

shm-mbr/jkb/mct