NOUVELLES
13/04/2016 13:33 EDT | Actualisé 14/04/2017 01:12 EDT

Ligue des champions : Le Barça tombe, le Bayern atteint les demi-finales

Antoine Griezmann a touché la cible dans chaque demie et a procuré un étonnant gain de 2-0 à l'Atletico contre le FC Barcelone, mercredi, propulsant du même coup le club madrilène dans le carré d'as de la Ligue des champions de l'UEFA.

Dans l'autre quart de finale à l'affiche mercredi, le Bayern de Munich a rejoint l'Atletico en demi-finales en dépit du fait qu'il se soit contenté d'un match nul de 2-2 sur la pelouse du Benfica de Lisbonne.

À Madrid, Griezmann a ouvert la marque à la 36e minute et a scellé la victoire en convertissant un tir de pénalité en fin de rencontre, permettant à l'Atletico d'effacer la défaite de 2-1 subie lors du match aller au Camp nou et de l'emporter 3-2 au total des buts.

Le club de Diego Simeone avait disputé la majeure partie du match aller à court d'un homme.

Ce résultat signifie que le Barça n'a pu atteindre les demi-finales de ce prestigieux tournoi pour la deuxième fois seulement au cours des neuf dernières années. La formation catalane avait aussi été éliminée par l'Atletico en quarts de finale en 2013-14, sauf que les Madrilènes s'étaient éventuellement inclinés en finale devant l'autre géant espagnol, le Real Madrid.

Le Bayern, tout en attaque

Ce nul lors du match retour signifie que le Bayern s'est qualifié pour le carré d'as en vertu d'une victoire de 3-2 au total des buts. Le club allemand atteint ainsi ce stade de la compétition pour une cinquième année de suite.

Le but de Raul Jimenez à la 27e minute a permis au Benfica de créer l'égalité au total des buts, mais Arturo Vidal a redonné les devants aux Munichois à la 38e. Thomas Müller a ensuite porté le score à 2-1 en faveur du club de la Bundesliga à la 52e.

Talisca a inscrit le deuxième but du match des Portugais en enroulant habilement un coup de pied arrêté de l'entrée de la surface de réparation au fond de la cage du Bayern, à la 76e.

Cette victoire a permis au club dirigé par Pep Guardiola de garder espoir de répéter l'exploit accompli il y a trois ans, alors que le Bayern avait gagné la Ligue des champions, la Bundesliga et la Coupe d'Allemagne sous l'égide de Jupp Heynckes.