NOUVELLES
13/04/2016 01:20 EDT | Actualisé 14/04/2017 01:12 EDT

Le pape François va à Lesbos manifester sa "solidarité" aux Grecs et aux migrants

Le pape François a demandé mercredi aux catholiques du monde entier de prier pour son prochain voyage, samedi, sur l'île grecque de Lesbos où il entend manifester "sa proximité et sa solidarité" aux migrants et au peuple grec.

Dans un message à l'issue de l'audience générale sur la place Saint-Pierre, Jorge Bergoglio a évoqué son bref déplacement à Lesbos alors que l'Europe entière est divisée sur l'accueil des migrants: "Samedi prochain, je me rendrai sur l'île de Lesbos, où de très nombreux réfugiés ont transité ces derniers mois", a-t-il confirmé.

"J'irai là-bas, avec mes frères le patriarche de Constantinople Bartholomée et l'archevêque d'Athènes et de toute la Grèce Jérôme, pour exprimer proximité et solidarité, tant aux réfugiés qu'aux citoyens de Lesbos et à tout le peuple grec si généreux dans l'accueil", a-t-il rappelé, soulignant la démarche oecuménique du déplacement.

Le pape, qui s'exprimait devant quelque 22.000 fidèles rassemblés place Saint-Pierre, les a appelés à l'accompagner spirituellement dans son voyage: "Je vous demande s'il vous plaît de m'accompagner dans la prière".

Le pape François a fait de l'accueil des demandeurs d'asile, migrants et réfugiés une de ses priorités, demandant à l'Europe de ne pas leur fermer ses portes, et d'accepter aussi ceux qui ont quitté leur pays pour fuir la misère et la faim. Au début de son pontificat, en juillet 2013, dans un geste similaire d'une grande portée symbolique, il s'était rendu sur l'île italienne de Lampedusa, autre lieu d'arrivée de milliers de migrants.

Cette visite à Lesbos aura lieu au beau milieu d'un débat très aigu entre Européens sur la politique à adopter vis à vis de l'afflux de migrants du Moyen Orient et d'Afrique, certains pays érigeant des barrières à leurs frontières.

jlv/ob/rap