NOUVELLES
13/04/2016 07:40 EDT | Actualisé 14/04/2017 01:12 EDT

L'AMA pourrait lever les suspensions liées au meldonium

L'Agence mondiale antidopage (AMA) a indiqué que certains athlètes ayant échoué à un test antidopage au meldonium pourraient ne pas être sanctionnés, puisqu'il est impossible d'établir avec certitude le temps nécessaire pour que ce produit soit complètement éliminé de l'organisme.

L'AMA a déclaré que certaines suspensions provisoires seraient levées s'il est déterminé qu'un athlète a utilisé le meldonium avant son inscription sur la liste des produits interdits, le 1er janvier dernier.

Depuis cette date, plus de 120 résultats positifs au meldonium ont été obtenus. Le cas le plus médiatisé a été celui de la joueuse de tennis russe Maria Sharapova, qui a dévoilé avoir été trouvée positive lors des Internationaux d'Australie, en janvier.

Dans un communiqué envoyé aux agences antidopage nationales et aux fédérations sportives nationales, l'AMA indique qu'il « existe des données limitées » sur le temps nécessaire pour éliminer le meldonium de son système.

« Ce n'est pas une amnistie non plus », a précisé le président de l'AMA, Craig Reedie.