NOUVELLES
13/04/2016 10:59 EDT | Actualisé 14/04/2017 01:12 EDT

Brésil: Rousseff déterminée à "lutter jusqu'à la dernière minute" contre sa destitution (presse)

La présidente brésilienne Dilma Rousseff s'est dite mercredi déterminée à "lutter jusqu'à la dernière minute" contre sa destitution, à quatre jours d'un vote crucial des députés, dans un entretien accordé à plusieurs grands médias nationaux.

"Je lutterai jusqu'à la dernière minute de la seconde mi-temps", a déclaré la dirigeante de gauche, confrontée à une cascade de défections au sein de sa coalition en lambeaux, à l'approche du vote de l'assemblée plénière des députés prévu dimanche.

"Je pense que nous avons toutes les chances de gagner au Congrès des députés", a affirmé Mme Rousseff, 68 ans, citée notamment par le portail UOL du quotidien Folha de Sao Paulo.

Mme Rousseff paraît néanmoins chaque jour en plus mauvaise posture.

Après avoir été abandonnée à la mi-mars par le pilier de sa majorité, le grand parti centriste PMDB de son vice-président Michel Temer, deux autres partis de sa coalition, le PP (47 députés) et le PRB (22 députés), ont annoncé mardi que leurs députés voteraient à une large majorité en faveur de sa destitution. Ils pourraient être suivis mercredi soir par une autre formation, le PSD (36 députés).

L'opposition de droite devra mobiliser deux tiers des votes des députés (342 sur 513) dimanche pour que la procédure de destitution soit transmise au Sénat qui a le dernier mot.

A l'inverse, 172 votes suffiraient à Mme Rousseff pour sauver son mandat plombé par la récession économique et le scandale de corruption Petrobras qui ont déchaîné une crise politique historique.

Accusée de maquillage des comptes publics, Mme Rousseff dénonce une procédure sans base juridique solide et se dit victime d'une "tentative de coup d'Etat" institutionnel ourdi par une opposition n'ayant pas accepté sa défaite électorale en 2014.

En cas de vote favorable, la dirigeante brésilienne a déclaré qu'elle proposera immédiatement un "grand pacte" à l'ensemble des forces politiques, incluant les partenaires sociaux, pour tenter de sortir de l'impasse le géant émergent d'Amérique latine.

bur-pal/cdo/ib