Le mannequin taille plus Olivia Campbell réclame le mot «grosse»

Alors que l’industrie de la mode et la société en général ont fait des pas de géants pour retirer la connotation négative des termes comme « taille plus », on ne peut pas nier que ces expressions sont encore malheureusement très souvent utilisées d’une façon moins que flatteuse.

Mais le mannequin taille plus britannique Olivia Campbell a sa propre perspective sur la situation. Pour la plus récente édition de « What’s Underneath » de StyleLikeU, Campbell se met en sous-vêtements pour discuter poids et diversité culturelle, le tout en détruisant les stéréotypes sur son corps.

« Je me décris comme grosse tout le temps. Je suis offensée quand je dis aux gens que je me décris comme grosse et qu’ils me disent "Tu n’es pas grosse, tu as des courbes". Et je leur réponds, "Non, je suis grosse. Pourquoi est-ce un si mauvais mot?" Comme "Comment oses-tu être grosse et heureuse? Comment oses-tu être grosse et faire l’amour? Comment oses-tu être grosse et te faire draguer plus que moi?" »

Enfant, elle a été victime d’abus à cause de son poids et de sa nationalité. L’émotion était impossible à camoufler quand elle a commencé à raconter certaines expériences émotionnellement dommageables qu’elle avait vécues, mais crédite tout de même son passé pour lui avoir donné la confiance de vivre sa vie pleinement.

Si elle n’est plus affectée pour les insultes, elle continue à faire valoir l’importance de la gentillesse.

« Choisissez d’utiliser de bons mots. Faites sentir les gens bien plutôt que de tenter de les faire sentir mal parce que vous ne savez pas à quel point on peut endommager une personne en une seule phrase. »

Voyez toute l'entrevue dans la vidéo ci-bas, en anglais seulement.

La diversité corporelle sur le tapis rouge