NOUVELLES
12/04/2016 10:55 EDT | Actualisé 12/04/2016 10:57 EDT

Attentats de Paris: trois nouvelles interpellations à Bruxelles

A Belgian special forces police officer keeps watch from his vehicle outside a courthouse as Paris attacks suspect Salah Abdelslam remains in police custody, in Brussels, Belgium, April 7 2016. REUTERS/Yves Herman
Yves Herman / Reuters
A Belgian special forces police officer keeps watch from his vehicle outside a courthouse as Paris attacks suspect Salah Abdelslam remains in police custody, in Brussels, Belgium, April 7 2016. REUTERS/Yves Herman

Trois personnes ont été interpellées à la suite d'une perquisition menée mardi matin dans la commune bruxelloise d'Uccle dans le cadre du volet belge de l'enquête sur les attentats du 13 novembre à Paris, a annoncé le parquet fédéral belge.

"Dans le cadre de l'enquête ouverte par le parquet fédéral à la suite des attentats de Paris du 13 novembre 2015, une perquisition a été effectuée ce matin rue de Stalle à Uccle. Trois personnes ont été interpellées et emmenées pour audition", a précisé dans un bref communiqué le parquet chargé des affaires de terrorisme en Belgique.

Un juge d'instruction décidera dans la journée de mercredi "de leur maintien éventuel en détention", a ajouté le parquet, en annonçant qu'il ne donnerait "aucun autre renseignement ou précision supplémentaire (...) concernant les résultats de la perquisition".

La rue de Stalle est une longue artère bordée de commerces reliant l'autoroute au centre d'Uccle, une commune cossue du sud de la capitale.

L'enquête sur les attentats de Paris s'est très rapidement orientée vers la Belgique, d'où étaient originaires la plupart des membres des commandos. Quatorze personnes étaient jusqu'à mardi inculpées par la justice belge, dont dix toujours en détention provisoire, dans le cadre de cette enquête.

Quatre personnes résidant en Belgique ont en outre été interpellées en Italie, en Algérie, en Turquie et au Maroc.

L'arrestation en fin de semaine dernière à Bruxelles de Mohamed Abrini, soupçonné d'être l'un des logisticiens des attaques de Paris et qui a avoué être le troisième homme des attentats du 22 mars à l'aéroport de Bruxelles, a confirmé les liens étroits entre les deux tueries.

Les attentats de Bruxelles, commis à l'aéroport et dans la station de métro de Maelbeek, dans le quartier abritant les institutions européennes, ont fait 32 morts et 340 blessés.

Le parquet avait affirmé plus tôt mardi que cette enquête se poursuivait "activement, nuit et jour" et fait état de deux nouvelles inculpations pour "assassinats terroristes".

Les deux nouveaux suspects sont soupçonnés d'être liés à la location d'un appartement à Etterbeek, une autre commune bruxelloise, d'où sont partis, selon les médias belges, le kamikaze de Maelbeek, Khalid El Bakraoui, et un second homme, Osama Krayem, qui a lui été arrêté et inculpé le week-end dernier.

Voir aussi:


Galerie photo Ces hommages Paris vous redonneront foi en l'humanité Voyez les images

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter