NOUVELLES
11/04/2016 10:14 EDT | Actualisé 12/04/2017 01:12 EDT

Yémen: la trêve semble tenir globalement (ONU)

"La cessation des hostilités semble tenir globalement" au Yémen, a estimé lundi le porte-parole de l'ONU Stéphane Dujarric.

Il a toutefois relevé la persistance de "certaines poches de violence" dans le pays depuis l'instauration de cette trêve dans la nuit de dimanche à lundi.

Il a noté comme des signes encourageants le lancement dimanche par l'Unicef (Fonds des Nations unies pour l'enfance) et l'Organisation mondiale de la santé (OMS) d'une campagne de vaccination contre la polio destinée à cinq millions d'enfants yéménites et le démarrage de travaux de réparation de l'adduction d'eau à Saada (nord-ouest), touchée par des bombardements.

Il a rappelé que l'ONU demandait aux belligérants de faciliter la livraison de l'aide humanitaire "de manière sûre et soutenue".

"Notre message est très clair: toutes les parties doivent respecter la cessation des hostilités de manière à ce que nous puissions intensifier immédiatement la distribution humanitaire".

Le maintien de la trêve "est aussi essentiel pour assurer une atmosphère positive" aux négociations de paix qui sont censées reprendre le 18 avril au Koweït sous l'égide de l'ONU, a-t-il ajouté.

Le Yémen a été le théâtre de nouveaux combats et de raids aériens lundi, au premier jour d'un cessez-le-feu agréé par les belligérants qui ont minimisé ces violations.

Les rebelles Houthis, tout comme les forces gouvernementales et la coalition menée par Ryad qui soutient le gouvernement, ont annoncé clairement qu'ils acceptaient le cessez-le-feu et s'engageaient à le respecter.

avz/bdx