NOUVELLES
11/04/2016 05:56 EDT | Actualisé 12/04/2017 01:12 EDT

Wall Street débute en hausse une semaine chargée

Wall Street a ouvert en hausse lundi, à la suite de la plupart des grandes Bourses européennes et asiatiques, mais sans beaucoup d'élan dans une matinée sans grosse actualité à l'orée d'une semaine chargée: le Dow Jones gagnait 0,59% et le Nasdaq 0,44%.

Vers 13H40 GMT, l'indice vedette Dow Jones Industrial Average gagnait 103,75 points à 17.680,71 points et le Nasdaq, à dominante technologique, 21,21 points à 4.871,90 points.

Très surveillé par les investisseurs, l'indice élargi S&P 500 avançait de 0,52% à 2.058,29 points.

Vendredi, la Bourse de New York avait fini en hausse timide avant l'ouverture de la saison des résultats d'entreprises, sans trouver de vrai soutien dans le fort rebond des cours pétroliers: le Dow Jones avait gagné 0,20% à 17.576,96 points et le Nasdaq 0,05% à 4.850,69 points.

"Le marché manque d'énergie ce matin", notait Patrick O'Hare, jugeant les hésitations justifiées vu la grosse semaine qui s'ouvre.

Du point de vue économique les investisseurs attendent dans les jours qui viennent des indications sur l'inflation avec les indices des prix à la production et à la consommation, ainsi que les ventes de détail.

Du côté des entreprises, le géant de l'aluminium Alcoa doit ouvrir en soirée la saison des résultats du premier trimestre, et quatre des plus grandes banques du pays annonceront leurs performances dans les jours qui viennent.

Au total, a noté M. O'Hare, sept secteurs économiques sur 10 devraient afficher des bénéfices en recul sur un an pour le début d'année et, selon lui, "cette mauvaise nouvelle n'est pas encore prise en compte dans les valorisations" du marché.

Enfin, troisième domaine d'actualité surveillé de près, le marché pétrolier. Depuis plusieurs mois, il exerce une influence certaine sur celui des actions et il était lui aussi dans l'expectative à six jours d'une réunion entre grands pays producteurs sur une proposition de gel de la production.

"On a beaucoup parlé ces derniers mois de cette affaire de gel. On saura bientôt si cela a plus de substance que des paroles en l'air", commentait M. O'Hare.

Lundi matin, les cours du pétrole s'affichaient en petite hausse, un signal encourageant supplémentaire pour la Bourse.

Le marché obligataire reculait. Le rendement des bons du Trésor à dix ans montait à 1,752% contre 1,717% vendredi soir, et celui des bons à 30 ans à 2,588%, contre 2,550% précédemment.

chr/jld/elm