NOUVELLES
11/04/2016 07:29 EDT | Actualisé 11/04/2016 07:31 EDT

Tesla veut contourner le crédit de taxes américain

Courtoisie

Le constructeur automobile Tesla a dévoilé, la semaine dernière, sa Model 3, une voiture 100 % électrique de grande autonomie qui a remporté un succès impressionnant. Au total, bien que le modèle présenté ne soit qu’un prototype, plus de 325 000 personnes ont accepté de verser un dépôt remboursable de 1 000 $ pour être parmi les premiers à recevoir leur véhicule, dont la livraison est prévue à l’automne 2017.

Galerie photo La Tesla Model 3 et 10 autres voitures qui marqueront 2016 Voyez les images

Pour le moment, et selon les dires du président et fondateur de Tesla Motors, Elon Musk, la Tesla Model 3 devrait se vendre quelque 35 000 dollars US. C’est de ce montant que seront déduits les 7 500 $ du crédit de taxes fédérales américain, rendant la petite Tesla plus abordable que jamais.

LIRE AUSSI

La Tesla Model 3 enfin dévoilée

Le manufacturier pourrait cependant se heurter à un problème, puisque le gouvernement des États-Unis a accepté de verser ce crédit de taxes à tous les manufacturiers de voitures électriques, jusqu’à ce que le total des ventes de ce manufacturier atteigne 200 000.

Or, Tesla a déjà vendu plus de 100 000 unités de ses berlines de luxe Model S et de son utilitaire sport, le Model X. Il ne reste donc plus que 100 000 places pour l’obtention du crédit de 7 500 $.

Il semble cependant que Tesla ait trouvé un moyen de contourner les règles. La réglementation américaine prévoit en effet que le crédit de taxes cessera « le dernier jour du trimestre qui suit celui au cours duquel le constructeur aura atteint les 200 000 unités vendues ».

Selon le magazine américain Automotive News, Tesla serait donc en train d’élaborer un plan et un échéancier de production qui permettraient au maximum de consommateurs de bénéficier de ce crédit de taxes.

La méthode envisagée par Tesla est simple : il suffit d’atteindre le maximum le premier jour du trimestre, par exemple le 1er janvier de 2017. Une fois cette barre franchie, il restera donc six mois, soit jusqu’à la fin du mois de juin pour le second trimestre, pour que Tesla procède à la livraison du maximum de véhicules Model 3 et ainsi s’assurer que les clients ne seront pas pénalisés par la fin du programme de crédit de taxes.

Évidemment, Tesla n’a pas confirmé cette information, même si Elon Musk, sur Twitter, lorsqu’interrogé à ce sujet, a admis que « la compagnie fait tout pour rendre les clients heureux, même si cela signifie une baisse des revenus pour un trimestre. »

La stratégie peut sembler intéressante, mais elle soulève tout de même une question d’importance : les acheteurs de Model S et de Model X, qui eux n’ont pas de liste d’attente devant eux, pourraient-ils compromettre la stratégie en vidant, d’ici l’automne 2017, les crédits disponibles pour Tesla? « Notre plan de production devrait permettre de favoriser le maximum de consommateurs pour qu’ils obtiennent le crédit », a conclu monsieur Musk sur Twitter.