NOUVELLES
11/04/2016 12:13 EDT | Actualisé 12/04/2017 01:12 EDT

Scandale de corruption à la FIFA : l'ancien vice-président Hawit plaide coupable

Le Hondurien Alfredo Hawit, ancien vice-président de la FIFA, a plaidé coupable lundi à New York à quatre chefs d'accusation, pouvant chacun lui valoir jusqu'à 20 ans de prison, dans le cadre du scandale de corruption qui éclabousse l'instance dirigeante du football.

Lors d'une audience au tribunal de Brooklyn, M. Hawit a notamment plaidé coupable de complicité de racket, de deux chefs de complot en vue d'une fraude électronique, et de complot en vue d'entraver la justice. Il devra s'acquitter d'une amende de 950 000 $ US.

Le Hondurien, qui était également président de la Confédération d'Amérique du Nord, centrale et des Caraïbes (CONCACAF), est poursuivi pour avoir reçu des pots-de-vin en échange de l'attribution de contrats de marketing ou de droits de diffusion de matches de soccer en Amérique Latine et de rencontres de qualification pour la Coupe du monde.

M. Hawit, 64 ans, a été arrêté en Suisse le 3 décembre dernier et a été extradé aux États-Unis le 13 janvier. Il avait dans un premier temps plaidé non coupable de 12 chefs d'accusations portées contre lui et avait obtenu d'être libéré sous caution.