NOUVELLES
11/04/2016 08:28 EDT | Actualisé 12/04/2017 01:12 EDT

Pour la première fois en 100 ans, le nombre de tigres augmente

Le nombre de tigres sauvages dans le monde a augmenté pour la première fois en un siècle grâce aux efforts pour le protéger, ont indiqué lundi des organisations de protection des animaux.

Les données les plus récentes compilées par le WWF et le Global Tiger Forum recensent quelque 3.890 tigres dans le monde actuellement, contre un plus bas historique de 3.200 en 2010.

"Pour la première fois après des décennies de recul, le nombre de tigres augmente", a dit Marco Lambertini, directeur général de WWF International, dans un communiqué.

Il s'agit de la première hausse depuis 1900, quand étaient alors recensés 100.000 tigres.

L'Inde abrite plus de la moitié des tigres dans le monde, avec 2.226 tigres dans ses réserves réparties sur 18 Etats, selon des chiffres de 2014.

La Russie, le Bhoutan et le Népal ont aussi enregistré une hausse de leur population de tigres dans leur dernier recensement.

Les experts appellent cependant à la prudence car ces chiffres pourraient aussi s'expliquer par de meilleures méthodes de comptage. Ils constatent toutefois des efforts accrus de protection. Le Bangladesh a connu un net recul de sa population de tigres, de 440 en 2010 à 106 en 2015, mais cela pourrait s'expliquer en partie par une surestimation des chiffres de 2010.

La destruction des forêts, en raison notamment de la demande mondiale accrue en huile de palme et de pâte à papier, explique la chute de la population de tigres en Indonésie tandis que le Cambodge envisage de réintroduire le tigre, classé depuis une semaine comme complètement disparu, aucun n'ayant été vu depuis 2007.

La déforestation, la poussée des habitats et le braconnage expliquent le recul du nombre de tigres en Asie.

En 2010, les 13 pays abritant des tigres, le Bangladesh, le Bhoutan, la Chine, le Cambodge, l'Inde, l'Indonésie, le Laos, la Malaisie, la Birmanie, le Népal, la Russie, la Thaïlande et le Vietnam, avaient lancé un programme destiné à doubler leur nombre d'ici 2022.

Le Premier ministre indien doit inaugurer mardi à New Delhi une conférence ministérielle de trois jours consacrée aux efforts déployés pour assurer la préservation de cette espèce.

Doivent assister à cette conférence quelque 700 spécialistes du tigre, scientifiques, donateurs et gestionnaires du monde entier. La mise au point d'une stratégie commune pour lutter contre le braconnage, les méthodes de surveillance, l'habitat des tigres et la gestion des territoires figurent à l'ordre du jour.

L'acteur américain Leonardo DiCaprio, dont la fondation s'est impliquée dans le programme de préservation des tigres de 2010, s'est félicité de l'augmentation de leur nombre.

"Fier des efforts de @World_Wildlife et #LDF's qui ont contribué à l'augmentation des populations de tigres pour la première fois depuis 100 ans", a tweeté l'acteur, fervent défenseur de l'environnement.

anb/cc/ef/ros/mr/lpt