NOUVELLES
11/04/2016 07:23 EDT | Actualisé 12/04/2017 01:12 EDT

Pérou: la fille de l'ancien président Fujimori mène au premier tour

LIMA, Pérou — La fille de l'ancien président péruvien emprisonné Alberto Fujimori détenait lundi une avance solide au premier tour de l'élection présidentielle au Pérou, mais elle n'aurait pas obtenu suffisamment de votes pour éviter un second tour.

Après le dépouillement de 67 pour cent des votes, Keiko Fujimori recevait 39 pour cent des voix contre 24 pour cent pour Pedro Kuczynski, un ancien économiste de la Banque mondiale.

Une parlementaire de gauche qui avait réalisé une poussée dans les sondages avant le vote, Veronika Mendoza, arrivait en troisième place à 17 pour cent.

Les résultats finaux du premier tour sont attendus au cours des prochaines heures, mais les partisans de M. Kuczynski célébraient déjà une deuxième place qui devrait lui permettre d'affronter Mme Fujimori au deuxième tour le 5 juin.

Au cours des derniers mois, les sondages d'opinion ont toujours donné l'avantage à Mme Fujimori parmi les dix candidats à la présidence, mais elle n'a jamais obtenu les 50 pour cent d'appuis nécessaires pour être élue au premier tour.

Les analystes croient que Mme Mendoza ou M. Kuczynski auraient une chance de battre Mme Fujimori au deuxième tour parce qu'elle représente une figure polarisante pour les Péruviens.

Près de la moitié des Péruviens interrogés ont dit qu'ils ne voteraient jamais pour quelqu'un associé à M. Fujimori, qui a gouverné le pays de 1990 à 2000 et qui purge une peine de 25 ans de prison pour avoir autorisé des «escadrons de la mort» et laissé libre cours à la corruption.

Il demeure toutefois populaire dans plusieurs régions rurales du pays pour avoir écrasé les insurgés maoïstes du Sentier lumineux et maîtrisé l'hyperinflation.

Mme Fujimori a promis qu'elle n'accordera pas de pardon présidentiel à son père.