NOUVELLES
11/04/2016 08:23 EDT | Actualisé 12/04/2017 01:12 EDT

"Les vins italiens sont meilleurs que les français", affirme Matteo Renzi

Les vins italiens sont "meilleurs que les français", a assuré lundi le chef du gouvernement italien, Matteo Renzi, après avoir arpenté les travées de Vinitaly, grand rendez-vous annuel à Vérone (nord-est) des viticulteurs italiens, où il a notamment rencontré le PDG d'Alibaba.

"Je l'ai dit à François Hollande (le président français, ndlr) et il m'a répondu +tu as peut-être raison mais nous, nous avons les plus chers+", a poursuivi M. Renzi.

Selon lui, c'est parce que les Français ont "su construire un système à l'échelle de leur pays", en vendant du rêve, un art de vivre, une vision du luxe, avec leurs vins, "ce que nous n'avons pas su faire".

Le Premier ministre italien a par ailleurs fixé comme objectif au secteur agro-alimentaire de la péninsule d'atteindre les 50 milliards d'euros à l'export d'ici 2020, et à ses vins jusqu'à 7,5 milliards d'euros.

"Au cours des vingt dernières années, l'Italie a perdu trop d'opportunités dans ce secteur", a-t-il regretté.

A Vérone, M. Renzi a également rencontré Jack Ma, le PDG du groupe chinois Alibaba, le géant de l'e-commerce, qui a affirmé vouloir faire de son entreprise "la porte d'entrée des produits italiens en Chine".

"Les gens comme moi aiment l'Italie, vous avez des produits merveilleux, votre esprit d'innovation a toujours été une source d'inspiration pour moi", a affirmé M. Ma, tout en conseillant aux Italiens de "davantage utiliser internet".

"Le futur d'Alibaba et celui de l'Italie sont intimement liés. Jack a compris que le numérique peut transformer notre économie (...) On fait désormais en huit secondes ce que Marco Polo a fait en huit ans", lui a répondu Matteo Renzi.

Selon la Coldiretti, la principale association d'agriculteurs italiens, la vente de vin online augmente de 30% par an, mais sur le web, on trouve de plus en plus de contrefaçons.

Ainsi, à Vinitaly, sont exposés les cas les plus éclatants de "vinopiraterie", notamment des kits pour réaliser soi-même du vin lyophilisé, et y coller de fausses étiquettes des appellations italiennes les plus prestigieuses.

lrb/ob/rap