NOUVELLES
11/04/2016 18:03 EDT | Actualisé 12/04/2017 01:12 EDT

Les Flames abandonnés par leurs gardiens de but

Si les Flames n'ont pas réussi à faire mieux qu'une 12e place dans l'Association de l'Ouest (sur 14 équipes), c'est en grande partie la faute des gardiens de but qui n'ont pas fait le travail.

Un texte de Patrick Henri

Même si la direction des Flames savait que ce serait difficile de se qualifier pour les séries éliminatoires, elle ne s'attendait pas à terminer la saison avec dix victoires de moins que la saison dernière (35-40-7).

Aucune équipe n'a accordé plus de buts que les Flames cette saison. L'équipe en a accordé un total de 260.

Non seulement les quatre cerbères des Flames présentent collectivement la pire moyenne de buts accordés (3,10) de la Ligue nationale (LNH), ils sont aussi les pires au chapitre du pourcentage d'efficacité 0,892.

Aucun des quatre gardiens utilisés par les Flames n'a de contrat pour la prochaine saison. Joni Ortio est autonome avec compensation, alors que Jonas Hiller, Karri Ramo et Niklas Backstrom, sont tous autonome sans dédommagement.

Les Flames ont déjà confirmé que Jonas Hiller et Nicklas Backstrom ne recevront pas de nouvelle offre de contrat.

Pas seulement le problème des gardiens

Selon Brad Treliving, même si le travail des gardiens n'a pas été à la hauteur des attentes, ils ne doivent pas être les seuls à être montrés du doigt.

Malgré une brigade défensive qui compte dans ses rangs Mark Giordano, T.J. Brodie, Dougie Hamilton, Dennis Wideman et, pour une bonne partie de la saison, Kriss Russell, les Flames ont terminé au dernier rang pour les buts concédés en désavantage numérique.

La malchance de la deuxième année? Pas pour Johnny Gaudreau

Avec 231 buts marqués, les Flames arrivent au 11e rang à ce chapitre dans la LNH. Johnny Gaudreau en a inscrit 30.

S'il arrive fréquemment que des joueurs connaissent des difficultés à leur deuxième saison. Ça n'a pas été le cas pour Johnny Hockey qui a inscrit six buts et 14 points de plus que l'an passé.

 Ses 78 points le placent au sixième rang des marqueurs à égalité avec Joe Pavelski.

Gaudreau est joueur autonome avec compensation. Il aimerait représenter les États-Unis au Championnat du monde, mais croit que c'est peut-être imprudent de se rendre en Russie sans un nouveau contrat en poche.

En plus de Johnny Gaudreau, le directeur général Brad Treliving doit également s'entendre avec Sean Monahan, Joe Colborne et Josh Jooris, qui sont tous autonomes avec compensation.

Un début de saison difficile

Bob Hartley croit que le début de saison difficile des Flames a eu une influence importante sur le reste de la saison.

Les Flames n'ont remporté que deux de leurs 11 premiers matchs (2-8-1). Durant cette période, l'équipe n'avait inscrit que 22 buts et en avait accordé 46.

Joueurs autonomes sans compensation : 

Joueurs autonomes avec compensation :