NOUVELLES
11/04/2016 10:57 EDT | Actualisé 12/04/2017 01:12 EDT

Le pétrole augmente légèrement à New York

Les cours pétroliers ont légèrement augmenté lundi, le cours du baril de référence (WTI) pour livraison en mai prenant 64 cents à 40,36 dollars sur le New York Mercantile Exchange, après avoir gagné près de 2,5 dollars en fin de semaine dernière.

"On a assisté à une hausse de plus de 6% vendredi (...) et aujourd'hui, on reste sur cet élan", a résumé Bart Melek, de TD Securities, évoquant des échanges "largement basés sur des considérations techniques".

Même si quelques actualités étaient de nature à soutenir le marché pétrolier, comme la fermeture de champs pétroliers en Libye où une grève dans le secteur au Koweït, l'attention est surtout focalisée sur la perspective d'un sommet entre une quinzaine de grands producteurs, dimanche au Qatar.

Ce sommet réunira notamment l'Arabie saoudite, membre dominant de l'Opep et la Russie, gros producteur extérieur au cartel, qui avaient conclu en février un accord de gel de la production, que les investisseurs espèrent voir étendu à tous les participants.

Sur ce plan, les dernières nouvelles ne sont pourtant pas très encourageantes, avec l'accélération en mars des productions respectives de l'Irak, deuxième producteur de l'Opep, et de la Russie.

"Ces producteurs sont peut-être juste en train d'effectuer une dernière hausse avant un gel de l'offre, mais cela n'est pas très cohérent avec l'idée d'un plafonnement de la production, et cela provoque des doutes quant au respect d'un accord, quel qu'il soit", a prévenu dans une note Tim Evans, de Citi.

jdy/jld/sha