NOUVELLES
11/04/2016 11:35 EDT | Actualisé 12/04/2017 01:12 EDT

La sonde Kepler a été rescapée par les ingénieurs au sol de la Nasa

CAP CANAVERAL, Fla. — La sonde spatiale Kepler est toujours en vie, au grand soulagement de la Nasa et des astronomes du monde entier.

L'engin, qui a pu détecter depuis sept ans des milliers de planètes au-delà de notre système solaire, était tombé en mode urgence, la semaine dernière, à près de 121 millions de kilomètres de la Terre. Les ingénieurs au sol ont cependant réussi dimanche à stabiliser la sonde, s'est félicitée lundi la Nasa.

Les contrôleurs ignorent toujours ce qui s'est passé; ils analyseront attentivement les données de vol qui parviennent petit à petit sur Terre. Les scientifiques veulent aussi s'assurer que la sonde est assez forte pour reprendre ses observations.

L'avarie est survenue juste avant que la trajectoire de Kepler soit réorientée vers le centre de la Voie lactée, afin que l'appareil amorce une nouvelle phase de sa mission.

Ce n'est pas la première fois que Kepler «défie la mort»: les ingénieurs au sol avaient réussi il y a quelques années à la maintenir en activité après plusieurs pannes répétées. Mais la sonde n'avait jamais atteint un niveau d'alerte semblable à celui de la semaine dernière.

Le responsable de la mission, Charlie Sobeck, a indiqué que Kepler avait été sauvée «grâce à la réaction rapide et à la détermination des ingénieurs tout au long du week-end».

Pendant ce temps, les observatoires sur Terre poursuivront leurs quêtes pour de nouvelles planètes en orbite bien loin de leur soleil — ou même entre des étoiles. La tâche de la sonde Kepler dans ce projet prend fin le 1er juillet.

Jusqu'ici, Kepler a réussi à détecter la présence de près de 5000 exoplanètes, dont plus de 1000 ont été depuis confirmées. La sonde a complété sa mission initiale en 2012; sa mission actuelle supplémentaire est appelée «K2».