NOUVELLES
11/04/2016 08:18 EDT | Actualisé 12/04/2017 01:12 EDT

La pilote ukrainienne Savtchenko risque une thrombose veineuse fatale (avocat)

Des tests médicaux pratiqués sur la pilote militaire ukrainienne Nadia Savtchenko, en grève de la faim et de la soif après sa condamnation à 22 ans de prison en Russie, montrent qu'elle risque une thrombose veineuse, ont assuré ses avocats lundi.

"Les médecins lui ont dit que son sang devenais épais et qu'il était très difficile pour son coeur de fonctionner", a affirmé sur Facebook un de ses avocats, Nikolaï Polozov. "Il est possible qu'elle risque d'être atteinte de thrombose veineuse et de mourir subitement, dans son sommeil", a-t-il assuré.

Les autorités carcérales ont menacé de commencer à alimenter de force la pilote et ont proposé de l'envoyer à l'hôpital, ce qu'elle a refusé. Elle a néanmoins accepté d'être mise sous perfusion et de recevoir du glucose et du chlorure de sodium par intraveineuse, selon M. Polozov.

Nadia Savtchenko est dans un état "stable", selon un communiqué de l'administration carcérale.

La pilote d'hélicoptère de 34 ans a entamé mercredi une grève de la faim et de la soif pour faire pression sur les autorités russes et être renvoyée en Ukraine. Elle a commencé à purger sa peine de 22 ans de prison en Russie après avoir été condamnée, à l'issue de six mois de procès, pour complicité dans le meurtre de deux journalistes russes. Ceux-ci avaient été tués dans l'est de l'Ukraine à l'été 2014 par un tir de mortier.

Depuis sa condamnation, les autorités ukrainiennes et des médias russes ont avancé l'hypothèse d'un échange de prisonniers entre Kiev et Moscou qui permettrait à Nadia Savtchenko d'être renvoyée en Ukraine, où elle a acquis un statut d'icône nationale.

Elle a passé plus de 80 jours en grève de la faim de décembre 2014 à mars 2015. Début mars, elle avait arrêté de se nourrir et de s'hydrater pendant sept jours.

or-as/pop/kat/lpt

FACEBOOK