NOUVELLES
11/04/2016 16:02 EDT | Actualisé 12/04/2017 01:12 EDT

La longue balle est de retour après une semaine dans les Ligues majeures

NEW YORK — La longue balle est de retour.

Les équipes ont affiché une moyenne de 1,14 circuit par match pendant la première semaine d'activités de la saison, selon STATS LLC. C'est une hausse de près de 26 pour cent par rapport à la moyenne des huit premiers jours du calendrier régulier en 2015 et la plus élevée depuis celle de 1,20 en 2006.

«C'est un peu étonnant, particulièrement aussi tôt en avril, que tant de points soient marqués», a convenu le gérant des Red Sox de Boston John Farrell lundi.

Les équipes ont marqué en moyenne 4,43 points par match. C'est une hausse de six pour cent par rapport à la même période l'an dernier et la plus élevée depuis la première semaine d'activités en 2011.

Dee Gordon, le champion frappeur de la Ligue nationale en 2015, a souligné le travail de la recrue des Rockies du Colorado Trevor Story, qui a réussi un record de sept circuits à ses six premiers matchs, et du vétéran des Padres de San Diego Matt Kemp, dont les 10 points produits lui ont conféré le deuxième rang à ce chapitre dans les Ligues majeures — à deux de Story.

«Trevor Story et Matt Kemp ont gonflé ces statistiques. Mais on les apprécie, a lancé Gordon, avant d'ajouter que la saison est loin d'être terminée. Tu peux frapper pour ,800 en ce moment et être à ,220 à la fin de la campagne.»

L'offensive est néanmoins loin d'être à la hauteur de celle de l'ère des stéroïdes. La moyenne pour la première semaine complète d'activités a atteint un sommet en 2000, à 5,34 points par équipe par match.

C'est tout de même beaucoup mieux que la pire moyenne jamais enregistrée, à 4,05, il y a deux ans seulement.

«Nous n'avons qu'un tout petit échantillon, a rappelé le commissaire Rob Manfred. Je vous préviens, je crois que nous sommes témoins d'une partie du cycle naturel du baseball.»

De plus, la moyenne au bâton s'établit à ,248 dans les Ligues majeures, en hausse de sept points de pourcentage par rapport à l'an dernier. Elle est également la plus élevée depuis la première semaine d'activités en 2013.

«Je ne crois pas que nous puissions tirer des conclusions si tôt dans la saison, a commenté le gérant des Orioles de Baltimore Buck Showalter. Mais les choses ont tendance à se corriger d'elles-mêmes dans notre sport — par exemple avec les défensives spéciales et ce genre de choses. Habituellement, les attaques s'adaptent, puis c'est au tour des défensives et des lanceurs de s'adapter. C'est un sport en constante adaptation.»