NOUVELLES
11/04/2016 01:04 EDT | Actualisé 11/04/2017 01:12 EDT

Corée du Nord: Washington menace d'"augmenter" la pression, mais est "prêt à négocier" (Kerry)

Le secrétaire d'Etat américain John Kerry a menacé lundi d'"augmenter" la pression sur la Corée du Nord pour ses programmes nucléaire militaire et de missiles balistiques, tout en réaffirmant que les Etats-Unis étaient prêts à négocier un traité de paix pour la péninsule coréenne.

"Il est encore possible d'augmenter (la pression), cela dépend des actions" de Pyongyang, a déclaré M. Kerry à la presse à l'issue d'une réunion du G7 à Hiroshima (Japon) qui a dénoncé les "provocations répétées" de la Corée du Nord.

"Mais nous sommes disposés à négocier un traité de paix", a ajouté M. Kerry, une proposition américaine faite régulièrement ces dernières années.

Il n'y a jamais eu de traité de paix à la fin de la Guerre de Corée (1950-1953) entre le Sud et le Nord.

"Nous sommes disposés à négocier un accord de non agression, nous sommes disposés à négocier une assistance économique", a encore proposé M. Kerry, mais "tout cela dépend" de la volonté de la Corée du Nord de retourner à la table des négociations, interrompues en 2008, sur une éventuelle "dénuclérarisation" de la péninsule coréenne.

M. Kerry était à Hiroshima, ville martyre de la bombe atomique américaine, et a plaidé avec ses homologues des pays du G7 pour "un monde sans armes nucléaires".

"C'est pour cette raison que ce que fait (le dirigeant nord-coréen) Kim Jong-Un se dresse comme une aberration par rapport à la direction vers laquelle le monde veut aller", a estimé le secrétaire d'Etat américain.

Il a aussi taclé, sans le citer nommément, le favori républicain pour la présidentielle américaine, Donald Trump, en qualifiant d'"absurde" sa proposition de se doter de l'arme nucléaire pour se protéger contre la Corée du Nord.

nr/anb/ros