Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Ces vélos dessinés à main levée ne rouleraient pas bien loin s'ils existaient

Dessiner un vélo à main levée et de tête? A priori, ça ne semble pas bien compliqué. Sauf que sans modèle sous les yeux, le résultat risque en fait d'être assez éloigné de la réalité.

Et quand bien même le croquis apparaîtrait satisfaisant, il renfermerait à coup sûr bon nombres d'erreurs qui rendrait le vélo en question inutilisable. Voilà le constat qu'à voulu mettre en évidence le designer italien Gianluca Gimini.

Depuis 2009, cet artiste installé à Bologne s'amuse à aller voir des amis, des membres de sa famille et des inconnus pour leur tendre une feuille de papier et un crayon avant de leur demander de lui dessiner un vélo sur-le-champ.

"Je me suis rapidement rendu compte que la plupart des gens avaient beaucoup de mal à se rappeler comment un vélo était fait. La majorité d'entre eux finissent par dessiner quelque qui ressemble à peine à un vélo", commente-t-il sur son site internet.

Après avoir récolté des centaines de croquis, Gianluca Gimini a vu en 2016 qu'il avait entre les mains une source inestimable d'inspiration pour créer de nouveaux modèles. "Un seul designer ne pourraient jamais inventer tout ça, même en vivant 100 fois", assure-t-il.

"J'ai décidé que je devais à mon tour participer au projet. J'ai sélectionné ceux que je trouvais les plus intéressants et je les ai reproduits pour donner l'impression que ces vélos existaient vraiment". Et voilà le résultat, visible ci-dessous :

Gianluca Gimini - Velocipedia
Gianluca Gimini - Velocipedia
Gianluca Gimini - Velocipedia
Gianluca Gimini - Velocipedia
Gianluca Gimini - Velocipedia
Gianluca Gimini - Velocipedia
Gianluca Gimini - Velocipedia
Gianluca Gimini - Velocipedia
Gianluca Gimini - Velocipedia
Gianluca Gimini - Velocipedia
Gianluca Gimini - Velocipedia
Gianluca Gimini - Velocipedia
Gianluca Gimini - Velocipedia
Gianluca Gimini - Velocipedia

VOIR AUSSI :

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.