Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Venezuela: deux nouvelles inculpations dans le massacre de 17 mineurs

Les autorités vénézuéliennes ont arrêté et inculpé deux membres d'un groupe criminel considéré comme responsable du massacre de 17 mineurs dans le sud-est du Venezuela, a annoncé jeudi le parquet, ce qui porte à neuf les inculpations dans cette affaire.

Le parquet a annoncé dans un communiqué l'arrestation de deux Vénézuéliens, Dennis Renier Cardozo et Eduardo José Iglesias Lopez, "en raison de leur implication présumée dans la mort de 17 personnes survenue le 4 mars de cette année à Tumeremo", dans l'Etat de Bolivar.

Tous deux ont été inculpés d'homicide aggravé.

Les deux hommes sont soupçonnés d'être liés à un Equatorien qui serait "le chef de l'organisation paramilitaire à buts politiques" à laquelle est attribué le massacre des mineurs, a déclaré le ministre vénézuélien de l'Intérieur, Gustavo Gonzalez.

Ce citoyen équatorien, Jamilton Andres Ulloa Suarez, alias "El Topo", ne fait pas partie des personnes détenues. Sept personnes, dont deux sont de nationalité colombienne, ont déjà été arrêtées et inculpées.

Le 4 mars dernier, des habitants de Tumeremo ont signalé la disparition de 28 mineurs qui travaillaient sur un gisement aurifère voisin ouvert depuis peu, et des témoins ont mis en cause un groupe criminel qui aurait eu l'intention de s'approprier le gisement.

A la mi-mars, le parquet a annoncé la découverte dans les environs de cette localité de l'Etat de Bolivar d'une fosse commune contenant les corps de 17 personnes, dont 16 avaient reçu une balle dans la tête, la 17e présentant une blessure à la poitrine.

vo/hov/plh/mda

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.