Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Cet ex-soldat et cette petite atteinte d'une maladie rare sont inséparables

Une photo d’un ancien soldat de la marine américaine et d’une fille se battant contre une maladie rare a fait fondre les cœurs de milliers d’internautes.

Sur la photo, David « The Beast » Douglas, 6 pieds, 330 livres, tient la main de Lindsay Ratcliffe.

On peut lire sur le dos de son chandail « Strong » (fort), et, dans le bas de celui-ci, « Stronger » (plus fort), avec une flèche qui pointe vers la jeune fille de 12 ans.

I love this picture so much.

Posted by Jake Hamilton Fox 32 Chicago on Wednesday, March 30, 2016



Ratcliffe souffre d’une rare maladie génétique appelée progéria qui a été diagnostiquée quand elle avait quatre ans. Selon la Fondation de recherche sur le progéria, la maladie fait vieillir le corps huit à dix fois plus vite que la normale et la durée de vie moyenne est de 14 ans.

Après que la photo soit devenue virale, Douglas a expliqué sur Facebook que l’adorable cliché avait été pris par un de ses amis.

« Les gens me regardaient comme si j’étais fort alors que tout d’elle est bien plus fort que moi. Au lieu de garder ces mots pour moi, j’ai décidé de les mettre directement sur moi pour que mon point de vue soit encore plus frappant.»

Everytime I look at this picture of my and little Lindsay meeting for the first time at Relentless years ago, a rush of...

Posted by David Douglas on Wednesday, February 24, 2016



Douglas et Ratcliffe se sont initialement rencontrés en 2013 lors d’une compétition d’haltérophilie appelée Relentless. L’événement biannuel, qui a lieu dans la ville natale de Ratcliffe à Détroit, permet de recueillir des fonds pour supporter les familles avec des enfants vivant avec des conditions médicales potentiellement mortelles. Et ce n’est pas tout. L’événement contribue à unir « des hommes et femmes forts avec des enfants encore plus forts».

« On ne se concentre pas sur le poids qu’on peut lever, mais on veut faire sentir aux enfants qu’ils sont des superstars », avait déclaré Douglas à A Plus par courriel.

« Lindsay est devenue ma petite sœur dès le premier jour où on s’est rencontré, ajoute-t-il. Je savais qu’elle comptait pour moi, mais après tout ce qui est arrivé, il n’y a pas de mots pour décrire ce que je ressens pour elle. Elle m’a sorti de mes chimères juste en pensant à elle. C’est un cadeau inestimable. Voilà pourquoi j’ai fait mon devoir de l’aider de toutes les façons que je peux.»

Depuis leur connaissance, ils sont devenus meilleurs amis et se rendent visite constamment, même s’ils vivent dans des États différents. En 2014, par exemple, Douglas a dû subir une intervention chirurgicale au bras en Californie, et juste avant son opération, Ratcliffe s’est pointée à l’hôpital avec sa famille pour couvrir son ami d’amour.


« Le plus beau cadeau a été d’avoir Lindsay à mes côtés », avait dit l’homme de 29 ans à ABC News.

La même année, Douglas avait traversé le pays pour faire une visite surprise à Ratcliffe pendant une marche visant à amasser des fonds pour la recherche sur le progéria.

Douglas avait dit : « Je me rappellerai toujours de ce moment et du sentiment que j’ai eu quand je l’ai vue courir vers moi en souriant ».

Clairement, le lien les unissant est indestructible.

Pour aider Lindsay Ratcliffe et sa famille en donnant pour la recherche sur le progéria, c’est ici.

Ce billet initialement publié sur le Huffington Post Canada a été traduit de l’anglais.

INOLTRE SU HUFFPOST

Ces photos d'enfants victimes de maladies rares montrent qu'ils ne se réduisent pas à leurs diagnostics

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.