Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Rajoy traité d'"ordure" par Maduro: l'Espagne rappelle son ambassadeur au Venezuela

Le gouvernement espagnol a rappelé vendredi pour consultations son ambassadeur au Venezuela, après de nouvelles insultes formulées par le président vénézuélien Nicolas Maduro envers le chef du gouvernement espagnol Mariano Rajoy, qualifié d'"ordure corrompue" et "colonialiste".

"Le gouvernement espagnol va rappeler pour consultations notre ambassadeur à Caracas. L'Espagne est préoccupée par la situation au Venezuela, c'est un pays qui pour nous est important", a dit la vice-présidente Soraya Saénz de Santamaría, s'adressant à la presse après le conseil des ministres.

"Le gouvernement espagnol exprime son refus le plus absolu des insultes intolérables que le président de la République bolivarienne du Venezuela a adressées hier (jeudi) au président du gouvernement", a dit la numéro deux du gouvernement Rajoy.

"Cette attitude est lamentable, impropre des relations qui doivent exister entre les gouvernements, mais c'est devenu une pratique habituelle du président vénézuélien", a-t-elle ajouté.

Il y a seulement un an, Madrid avait déjà rappelé pour consultations son ambassadeur, quand M. Maduro avait accusé M. Rajoy d'être "derrière un complot international pour renverser le gouvernement" à Caracas. L'ambassadeur avait alors été absent du Venezuela pendant dix jours.

"Raciste, je te dis Rajoy, ordure corrompue, je te dis Rajoy, ordure colonialiste, je te dis Rajoy", avait lancé jeudi M. Maduro depuis le siège du gouvernement.

En janvier, il avait déjà adressé le même type d'insultes au dirigeant espagnol, qu'il avait déjà auparavant qualifié de "tueur à gages".

dbh/lbx/mck/ib

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.