Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Le parquet fédéral belge confirme l'arrestation de Mohamed Abrini et quatre autres personnes à Bruxelles

Mohamed Abrini, l'un des suspects clés des attentats de Paris, a été arrêté vendredi à Bruxelles, ainsi que quatre autres personnes, dans le cadre des enquêtes sur les attaques de Paris et de Bruxelles, a annoncé vendredi soir le parquet fédéral belge.

"Cet après-midi, Mohamed Abrini a (...) été arrêté à Anderlecht (une commune bruxelloise). En même temps que lui, deux personnes ont également été privées de liberté", a indiqué un porte-parole du parquet, Thierry Werts en lisant un communiqué lors d'un point-presse.

Outre son lien avec Salah Abdeslam, un des principaux suspects des attaques du 13 novembre dernier à Paris, les enquêteurs se demandent si Mohamed Abrini, un Belgo-Marocain de 31 ans, pourrait être le troisième assaillant, "l'homme au chapeau", des attentats à la bombe à l'aéroport international de Bruxelles-Zaventem, le 22 mars.

Quelques heures plus tôt, la police belge avait arrêté deux autres hommes, dont l'un, Osama K., qui pourrait être la personne qui a été en contact avec le kamikaze du métro de Bruxelles, le même jour.

Osama K., plus connu sous l'identité de Naïm el Hamed, a été pris en charge dans un véhicule loué par Salah Abdeslam le 3 octobre à Ulm, en Allemagne, a expliqué le parquet.

Les enquêteurs cherchent également à savoir s'il est la même personne filmée dans un centre commercial en train d'acheter les sacs qui ont servi à transporter les bombes lors du double attentat-suicide à l'aéroport de Bruxelles-Zaventem.

Osama K. a été arrêté en même temps qu'un autre homme, désigné comme Hervé B. M.

Mohamed Abrini a laissé ses empreintes digitales et son ADN "dans différents endroits", dont la planque rue Max Roose à Schaerbeek d'où sont partis les jihadistes le 22 mars, a précisé le parquet.

Ce fugitif avait également laissé des traces dans la Renault Clio qui a servi aux tueries de Paris. Il faisait l'objet d'un avis de recherche, où figurent des photos de lui en compagnie de Salah Abdeslam dans une station-service de l'Oise (nord e la France), deux jours avant les attaques parisiennes.

Avec Abdeslam, il a loué un appartement à Alfortville (région parisienne), qui a abrité les suspects des attaques, a révélé le parquet belge.

"L'instruction se poursuit très activement", a conclu Thierry Werts, ajoutant qu'il ne pouvait fournir plus de détails "à ce stade, (...) dans l'intérêt de l'enquête".

mla/agr/mct

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.