Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Le nombre de Canadiens qui abandonnent le câble explose

Si la plupart des Canadiens demeurent abonnés au câble, le nombre de foyers débranchés en 2015 a connu une hausse impressionnante.

Selon un rapport de la firme Convergence Consulting Group, 190 000 Canadiens ont abandonné la télévision traditionnelle en 2015, une hausse de 80 % par rapport aux 105 000 enregistrés l'année précédente.

« Il s'agit presque d'une double perte », explique Brahm Eiley, de Convergence Consulting Group, considérant que ce changement d'habitude s'est opéré sur une si courte période de temps. Toujours selon les chiffres de la firme, ce nombre était seulement de 13 000 en 2013. Et en 2012, une balance positive a été même constatée, avec 32 000 nouveaux abonnés.

Pour Brahm Eiley, les chiffres de 2015 « sont la nouvelle norme ». 2016 devrait voir autant de Canadiens (191 000) abandonner leurs forfaits câble. Convergence Consulting Group base son rapport sur l'analyse des rapports financiers des entreprises de câblodistribution et sur des entrevues effectuées.

Le facteur Netflix

Les Canadiens qui ont choisi de se débrancher l'ont d'abord fait pour deux raisons : l'attrait du service de vidéo en continu Netflix et le coût élevé du câble.

En 2015, Netflix comptait 4,9 millions d'abonnés au pays, une hausse de 58 % par rapport à l'année 2013.

L'attrait de Netflix réside en partie dans son prix, qui se situe à près de 10 $ par mois au Canada.

Toutefois, selon une étude de l'Organisation de coopération et de développement économiques, les Canadiens venaient au cinquième rang en 2015 sur 34 pays quant au montant qu'ils déboursaient mensuellement pour leur abonnement à Internet.

Visiblement, les Canadiens, comme partout dans le monde, préfèrent abandonner le câble plutôt qu'Internet lorsque vient le temps de faire un choix financier. Cette baisse en 2015 de 1,5 % du nombre d'abonnés au câble au pays est d'ailleurs plus élevée qu'aux États-Unis (-1 %).

La majorité des foyers canadiens demeurent abonnés au câble, soit plus de 11 millions. Plusieurs analystes estiment que l'offre par les câblodistributeurs d'un forfait de base à 25 $, exigé par le CRTC, pourrait freiner l'hémorragie.

Convergence Consulting Group prévoit tout de même que le nombre de Canadiens sans service câblé atteindra près de 30 % en 2018.

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.