Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

La Turquie et Israël sur le point de normaliser leurs relations (ministère turc)

La Turquie et Israël se sont entendus, au terme d'une nouvelle session de négociations jeudi à Londres, pour "finaliser" rapidement un accord de normalisation de leurs relations, en crise depuis 2010, a annoncé le ministère turc des Affaires étrangères.

"Les équipes (des deux pays) ont fait des progrès en vue de finaliser l'accord (...) et ont convenu que l'accord serait finalisé au cours de la prochaine réunion qui sera convoquée très prochainement", a indiqué le ministère dans un communiqué publié dans la nuit de jeudi à vendredi.

Contacté par l'AFP, le ministère israélien des Affaires étrangères s'est refusé à tout commentaire.

Les discussions qui se sont tenues à Londres ont été menées par le sous-secrétaire d'Etat au Affaires étrangères Feridun Sinirlioglu côté turc. Israël était représenté par l'envoyé spécial du Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu, Joseph Ciechanover, et le président par intérim du Conseil de sécurité nationale, le général Jacob Nagel, selon Ankara.

Les précédentes sessions de négociations s'étaient déroulées à Genève (Suisse).

Les relations entre Ankara et l'Etat hébreu sont gelées depuis l'assaut meurtrier lancé en 2010 par des commandos israéliens contre plusieurs bateaux affrétés par une ONG islamique turque, proche du régime de l'actuel président islamo-conservateutr Recep Tayyip Erdogan, qui voulait rompre le blocus imposé à Gaza.

L'opération s'était soldée par la mort de 10 Turcs.

Après plusieurs années de froid, les liens entre les deux pays se sont réchauffés et ont permis aux deux pays de renouer un contact.

La Turquie a posé trois conditions à une normalisation: des excuses publiques pour l'incident de 2010, des indemnisations financières pour les victimes et la levée du blocus imposé par Israël à Gaza, contrôlé par le mouvement islamiste palestinien Hamas.

Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a déjà présenté des excuses officielles.

M. Erdogan s'est entretenu au téléphone avec son homologue israélien Reuven Rivlin après l'attentat-suicide qui a tué le 19 mars à Istanbul quatre touristes étrangers, dont trois Israéliens. Lors de sa visite aux Etats-Unis la semaine dernière, le président turc s'est également entretenu avec des représentants d'associations juives.

BA/pa/at

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.