Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

La marque Free People accusée d'appropriation culturelle et pour cause

La marque Free People a été accusée d'appropriation culturelle avec cette collection inspirée des Premières Nations.

Les coiffes avec des plumes ont été interdites lors des festivals de Glastonbury ou de Bass Coas, pas étonnant que tant de personnes aient été consternées par cette ligne capsule plus qu'évocatrice.

La ligne comprend également des boucles d'oreilles ornées de plumes franchement pas discrètes.

Il n'y a pas si longtemps Justien Bieber avait été accusé d'appropriation culturelle, le rappel des faits ici.

À VOIR

L'évolution de Justin Bieber
Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.