Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Deux jours après la mort d'un homme, la communauté de Lac-Simon dit non à la drogue et l'alcool

Les membres de la communauté de Lac-Simon se rassemblent cet après-midi, deux jours après qu'un des leurs ait été abattu par un policier. Leur message est clair, la communauté est prête à se prendre en main et elle veut s'attaquer aux problèmes de la consommation de drogue et d'alcool.

Les membres de la communauté de Lac-Simon se sont ressemblés au centre communautaire et ont fait des pancartes dénonçant la consommation de drogue et d'alcool qui affectent plusieurs d'entre eux.

Après avoir fait une cérémonie traditionnelle, la marche dans les rues de la communauté a commencé. Les marcheurs ont affirmé vouloir parcourir l'ensemble des rues de la réserve afin d'être vus des vendeurs de drogue.

Alcool interdit

De plus, l'alcool est interdit jusqu'à lundi et la situation sera évaluée par la suite.

Alors qu'hier, la communauté de Lac-Simon semblait plutôt méfiante envers les journalistes, l'ambiance a changé, a constaté notre journaliste sur place.

La communauté souhaite lancer un message positif.

Les membres de la communauté de Lac Simon marchent. Ils veulent lutter contre l'alcool et la drogue #rcatpic.twitter.com/s3U8Dsl33G

- Annie-Claude Luneau (@acluneau) 8 avril 2016

Avec les informations d'Annie-Claude Luneau

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.