Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Autriche: 5 ans de prison pour des profanations néonazies

Un tribunal autrichien a condamné vendredi un homme de 40 ans à cinq ans de prison pour une série de 53 profanations et dégradations à caractère néonazi dans la région de Salzbourg, dans l'ouest du pays.

Le prévenu avait notamment détruit un monument en mémoire de personnes euthanasiées par le Troisième Reich, et maculé à cinq reprises une stèle honorant des résistants.

Il a également été reconnu coupable d'avoir endommagé des plaques en cuivre apposées devant les maisons de juifs déportés par le régime nazi.

L'homme avait par ailleurs inscrit des symboles nazis sur plusieurs écoles, cités étudiantes et permanences de partis politiques de gauche, et cassé les fenêtres d'une organisation pour l'intégration des immigrés.

Ces délits, perpétrés de 2013 et 2015, avaient provoqué une vague d'indignation en Autriche, et laissé craindre l'oeuvre d'un groupe organisé. Le préjudice financier total a été évalué à 90.000 euros.

Le prévenu, devenu sans-abri et décrit par le parquet comme un "national-socialiste convaincu", a justifié ses actes par sa "frustration".

Le ministère public a fait appel de la peine, la jugeant trop légère. L'Autriche, annexée par Hitler en 1938, dispose d'une des législations les plus strictes d'Europe concernant les délits à caractère néo-nazi.

stu-phs/mr

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.