NOUVELLES
06/04/2016 03:10 EDT | Actualisé 06/04/2016 03:25 EDT

Une agente de bord gonfle la glissade d'urgence et quitte un avion bondé (VIDÉO)

La plupart des gens n'ont jamais vu la glissade gonflable qui se déploie d'un avion lors d'une situation d'urgence. Imaginez alors la surprise des passagers d'un vol de United Airlines lorsqu'une agente de bord l'a utilisée pour quitter l'avion après un atterrissage de routine, lundi.

Le journal local Click2Houston rapporte que l'incident est survenu peu après midi lundi, après que l'avion se soit posé à l'aéroport Bush Intercontinental, à Houston au Texas. Lorsque l'avion s'est arrêté à sa porte de débarquement, l'employée a ouvert la porte, gonflé la glissade d'urgence et lancé son sac au sol avant de glisser elle-même jusqu'au tarmac.

À l'intérieur de l'aéroport, les gens qui ont été témoins de son geste étaient évidemment sidérés.

United Airlines a déclaré à la chaîne américaine ABC13 que l'employée avait été suspendue de ses fonctions et qu'une enquête était en cours.

ABC13 rapporte aussi que 159 passagers étaient à bord du vol en provenance de Sacramento, en Californie. Six membres d'équipage, dont l'agente de bord en question, étaient également à bord.

Personne n'a été blessé. L'avion a été remis en circulation après qu'une nouvelle glissade ait été installée.

Ce n'est pas la première fois qu'un incident du genre se produit.

En 2010, un employé de la compagnie JetBlue avait quitté l'avion avec un coup d'éclat similaire après avoir annoncé à l'intercom qu'un passager avait été abusif avec lui et qu'il démissionnait. Il avait pris deux bières avec lui avant de glisser hors de l'avion.

Si, cette fois, United estime que son employée a intentionnellement déployé la glissade d'urgence, les déploiements accidentels sont relativement fréquents et - surtout - coûteux.

En 2014, l'Association internationale du transport aérien estimait que les déploiements accidentels de glissades coûtaient à l'industrie plus de 20 millions$ américains (26 millions$ canadiens) par an.

On aimerait bien savoir combien sa petite glissade coûtera à cette agente de bord!

Cet article initialement publié sur le Huffington Post Canada a été traduit de l’anglais.

Voir aussi:

Galerie photo Les pires compagnies aériennes du monde Voyez les images