POLITIQUE
06/04/2016 11:22 EDT | Actualisé 06/04/2016 12:05 EDT

Hamad aurait dû être plus prudent, dit (finalement) Couillard (VIDÉO)

QUÉBEC _ Pour la première fois depuis le début de la crise, le premier ministre Philippe Couillard a pris ses distances du ministre Sam Hamad mercredi.

En Chambre, M. Couillard a reconnu que Sam Hamad avait été imprudent d'entretenir des liens avec Marc-Yvan Côté, qui l'a sollicité pour obtenir l'aide financière du gouvernement à l'entreprise qu'il représentait, Premier Tech.

Pour la deuxième journée de suite, sauf pour une question, la période de questions à l'Assemblée nationale a été monopolisée par les allégations de trafic d'influence qui pèsent sur le ministre Sam Hamad, en lien avec l'ex-ministre libéral Marc-Yvan Côté, qui fait l'objet d'accusations de corruption et d'abus de confiance.

M. Hamad, critiqué pour être parti en Floride alors qu'il est au centre d'une crise, sera de retour à Québec, à l'Assemblée nationale jeudi. Il aura alors l'occasion pour la première fois de répondre en personne aux questions des médias et de l'opposition, depuis qu'il fait l'objet d'allégations présentement sous enquête du Commissaire

à l'éthique et du Directeur général des élections.

"Certainement qu'il aurait dû être plus prudent", a dit le premier ministre Couillard, en réponse aux questions de l'opposition.

Suivez-nous sur Twitter

INOLTRE SU HUFFPOST