NOUVELLES
05/04/2016 09:36 EDT | Actualisé 06/04/2017 01:12 EDT

USA: les tortues vertes sortent du statut d'espèces en danger mais restent menacées

Longtemps considérées comme une espèce "en danger" d'extinction, les tortues vertes de Floride et le long de la côte mexicaine du Pacifique vont être placées dans la catégorie des espèces "menacées", ont annoncé mardi les autorités fédérales américaines.

"Des mesures de protection réussies ainsi que les efforts de gestion mis en oeuvre en Floride et le long de la côte mexicaine du Pacifique sont une feuille de route pour mettre en oeuvre des stratégies de sauvegarde des autres populations de tortues vertes dans le monde", a estimé dans un communiqué Eileen Sobeck, sous-directrice de l'Agence américaine océanique et atmosphérique (NOAA) chargée de la pêche.

De plus, la NOAA et le Service de la pêche et de la vie sauvage (USFWS) -US Fish and Wildlife Service- vont diviser les tortues vertes "Chelonia mydas" en onze populations distinctes dans le monde ce qui permettra de mieux adapter les efforts de conservation en fonction de leurs besoins respectifs de protection.

Trois de ces populations seront reclassées comme étant "en danger" et les huit autres comme "menacées" dont les deux populations de Floride et du Mexique.

Les tortues vertes sur l'ensemble de la planète étaient classées comme espèce menacée, à l'exception des populations reproductrices jugées en danger de disparaître et ce depuis 1978 dans le cadre de la loi américaine sur la protection des espèces.

Toutes ces mesures "vont nous aider à protéger et à préserver plus efficacement les tortues vertes et nous pourrons ainsi atteindre notre objectif de sauvegarde de l'espèce", a souligné Eileen Sobeck.

Ces résultats en Floride et au Mexique couronnent des années d'efforts coordonnés dont la protection des leurs lieux de nidation sur les plages, la réduction des prises accidentelles dans les filets de pêche et l'interdiction de les chasser et de ramasser les oeufs. Mais ces menaces subsistent dans le monde, soulignent la NOAA et l'USFWS.

La montée rapide du niveau des océans résultant du réchauffement climatique menace aussi un habitat essentiel pour les tortues vertes qui nichent sur les plages.

La décision des autorités fédérales sera soumise aux différentes parties prenantes dans le public pendant 90 jours avant de devenir effective.

Les tortues vertes vivent sur les côtes de plus de 140 pays, selon la NOAA. Dans l'ouest de l'Atlantique et le Golfe du Mexique, on en trouve du Texas (sud) jusqu'au Massachusetts (nord-est), en passant par les Iles Vierges américaines et Porto Rico.

js/faa