NOUVELLES
05/04/2016 11:46 EDT | Actualisé 05/04/2016 11:47 EDT

« Panama Papers » : Sur Twitter, le lanceur d'alertes Edward Snowden s'en donne à cœur joie

Edward Snowden, le plus célèbre des lanceurs d'alerte, est encore persona non grata aux États-Unis, ce qui ne l'empêche pas de faire attendre sa voix sur des sujets d'actualités via Twitter.

Inutile de vous dire que les révélations des « Panama Papers », ces documents envoyés à des journalistes par un lanceur d'alerte encore anonyme, sont pour lui un cadeau tombé du ciel.

Cette énorme enquête multinationale démontre en effet l'importance de ces individus prêts à mettre leur sécurité en danger afin d'informer le public sur des problèmes de notre monde.

Depuis le dévoilement des premières informations des « Panama Papers », dimanche, Snowden s'en donne à cœur joie sur son compte Twitter, @Snowden.

L'ancien consultant de la National Security Agency des États-Unis a remis en question, lundi, les prises de position de deux des leaders les plus puissants du monde.

«Oh, maintenant il (David Cameron, premier ministre britannique) s'intéresse à la vie privée», a d'abord tweeté Snowden. Le lien accompagnant le tweet dirigeait vers un article indiquant que Cameron, dont le nom de certains proches se trouvent dans les «Papers», considérait cette histoire comme une «affaire personnelle».

Comme le rappelle The Independant, le gouvernement Cameron a été plusieurs fois critiqué par des défenseurs de la vie privée, «incluant certains de son propre parti».

Plus tard dans la journée, Snowden a tourné au ridicule une déclaration du président français François Hollande. Ce dernier indiquait que « les lanceurs d’alerte, ils font un travail utile et prennent des risques », selon un tweet de iTELE.

Rappelons que Snowden avait vu sa demande d'asile politique en France être refusée, comme le rappelle le HuffPost France. Son tweet déplore donc l'écart entre les déclarations de Hollande et les actions concrètes de son gouvernement pour aider les « whistleblowers ».

Snowden est aussi sur le cas de l'Islande, dont le premier ministre voit son nom être directement cité dans la fuite de documents.

«Des manifestations éclatent en Islande après que le premier ministre ait refusé de démissionner et se soit moqué des manifestants.»

«La population de l'Islande est de seulement 330 000 personnes. La plus grande manifestation en proportion de la population de l'histoire?»

«Personne ne sait ce qui se passe en Islande en ce moment, pas même les parlementaires. Nouvelle la plus intéressante à l'internatinoal aujourd'hui.»

Le lanceur d'alertes a ensuite publié un tweet pour les résumer tous : «Avec des scandales en Russie, en Chine, au Royaume-Uni, en Islande, en Ukraine et plus encore, peut-être une nouvelle règle : si tu es le dirigeant d'un pays, garde ton argent dans ce pays.»

Suivez-nous sur Twitter

INOLTRE SU HUFFPOST

Galerie photo Edward Snowden At TED Conference Vancouver Voyez les images