NOUVELLES
05/04/2016 01:55 EDT | Actualisé 06/04/2017 01:12 EDT

Panama Papers: le Credit Suisse se défend

Le PDG de Credit Suisse a assuré mardi, dans la foulée des révélations des "Panama Papers", que la banque n'approuvait pas les comptes offshore servant parfois à faciliter l'évasion fiscale ou d'autres activités illégales.

Une centaine de journaux dans le monde ont enquêté sur quelque 11,5 millions de documents provenant du cabinet d'avocats panaméen Mossack Fonseca. Ces enquêtes lèvent le voile sur un vaste système d'évasion fiscale impliquant hauts responsables politiques, sportifs ou milliardaires.

Selon les Panama Papers, plus de 500 banques ont aidé leurs clients à gérer des sociétés offshore, parmi lesquelles Credit Suisse, UBS et HSBC.

Les sociétés offshore ne sont pas illégales mais dans les affaires de corruption, elles ont pu servir à dissimuler à l'étranger des gains mal acquis.

Le PDG de Credit Suisse, Tidjane Thiam, a déclaré mardi à Hong Kong, à l'agence Bloomberg News, que la banque n'approuvait que les opérations offshore "légitimes".

"Nous n'acceptons les structures offshore que si elles servent des buts légitimes", a-t-il dit.

"De toute évidence, l'évasion fiscale n'en fait pas partie. Nous insistons pour connaître le propriétaire bénéficiaire. Si (l'information) n'est pas révélée, nous ne faisons pas affaire avec l'entité" en question.

La banque HSBC s'est également démarquée de l'affaire.

"Ces allégations sont historiques, datant pour certaines de 20 ans. Elles sont préalables aux importantes réformes, bien connues, que nous avons mises en place ces dernières années", a indiqué Gareth Hewett à l'AFP un porte-parole dans un communiqué.

Hong Kong se retrouve sous les feux de la rampe, les enquêtes du Consortium international des journalistes d'investigation (ICIJ) ayant révélé que la firme panaméenne comptait dans l'ancienne colonie britannique le plus "d'intermédiaires" lui adressant des clients, loin devant le Royaume-Uni et la Suisse.

lm/ev/jh

HSBC HOLDINGS

UBS GROUP AG

CREDIT SUISSE GROUP