NOUVELLES
05/04/2016 16:15 EDT | Actualisé 06/04/2017 01:12 EDT

Les autorités américaines pourraient s'opposer à la fusion Halliburton/Baker Hughes (presse)

Le ministère américain de la Justice est en passe de s'opposer à la fusion entre les groupes de services pétroliers Halliburton et Baker Hughes, a indiqué mardi le Wall Street Journal.

Citant des sources proches du dossier, le WSJ précise que le ministère pourrait formellement déposer plainte pour s'opposer à la fusion dès cette semaine.

Halliburton et Baker Hughes avaient annoncé leur fusion en novembre 2014 pour 35 milliards de dollars mais celle-ci n'est toujours pas finalisée en raison des réticences du ministère de la Justice (DoJ). Celui-ci demande d'importantes cessions d'actifs pour garantir la libre-concurrence dans ce secteur dominé par les deux groupes américains et le franco-américain Schlumberger.

Le DoJ a déjà annoncé lundi qu'il poursuivait en justice un fonds activiste, ValueAct, dans le cadre de cette opération. ValueAct n'aurait pas informé, selon le ministère, les régulateurs de ses positions dans les deux groupes comme l'exige la règlementation en matière de fusion-acquisitions.

ValueAct a investi plus de 2,5 milliards de dollars dans les deux entreprises au moment des fiançailles, selon la plainte du ministère.

Ces prises de participation auraient permis au fonds californien d'influer sur les stratégies des deux sociétés, accuse le ministère. Or, la loi sur les fusions-acquisitions l'interdit, affirme encore le DoJ, qui a saisi un tribunal californien et réclame au moins 19 millions de dollars de dédommagements.

La fusion entre Halliburton et Baker Hughes fait aussi l'objet depuis janvier d'une analyse approfondie des services de la concurrence de l'Union européenne.

Le secteur des services pétroliers traverse actuellement une crise en raison de la chute des cours du pétrole qui obligent les compagnies pétrolières mondiales à réduire leurs investissements. Tant Halliburton que Schlumberger ont ainsi annoncé plusieurs milliers de suppressions d'emplois.

jld/elc

HALLIBURTON

BAKER HUGHES

SCHLUMBERGER